Inondations: Le PAM appelle à indemniser les citoyens touchés et convoque le ministre de l'Intérieur

Publication: Mis à jour:
INONDATION
DR
Imprimer

GOUVERNANCE LOCALE - Les récentes inondations survenues à Rabat ont mis à nu l'état des infrastructures de la ville. Première formation politique à se saisir du dossier, le Parti authenticité et modernité (PAM) a appelé à indemniser les citoyens touchés par les intempéries, et a convoqué le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad au parlement.

Le groupe du Parti authenticité et modernité (PAM) au Conseil de la ville de Rabat a tenu une réunion extraordinaire vendredi 24 février 2017, afin de revenir sur la situation résultant des pluies que la ville a connu hier, et qui "a crée une certaine peur chez les habitants de plusieurs quartiers puisque les eaux ont envahi des maisons, perturbé la route et le trafic, fait tomber des murs de protection surtout à Elyoussoufia", lit-on dans un communiqué du parti.

Pour Mehdi Bensaid, élu PAMiste au Conseil de la ville de Rabat, "la logique aurait été que le conseil de la ville créé une cellule de veille et de crise en cas d'intempérie, ou tout simplement en cas de problème. Nous remarquons encore une fois un certain amateurisme dans la gestion de la ville. Ce n'est pas la première fois qu'il y a des intempéries, donc il aurait fallu anticiper cela", a-t-il déclaré au HuffPost Maroc.

En regard des dégâts causés par les intempéries, le PAM appelle donc à une indemnisation des citoyens touchés par les intempéries.

Rouvrir le débat sur la gestion déléguée

Pour le PAM, ces événements poussent à rouvrir le débat sur la gestion déléguée et à questionner les dirigeants de la commune sur la responsabilité de la société déléguée dans les dégâts qui ont été causés aux habitants de plusieurs quartiers. Et d'appeler "le Conseil de la ville à créer une commission d'enquête pour mettre la lumière sur les causes de ces inondations ainsi que pour établir les responsabilités quant à la fragilité des infrastructures", lit-on dans le communiqué du parti.

De son côté, Aziz Benazzouz, président du groupe parlementaire du parti à la deuxième chambre, a adressé une convocation au ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad, afin que les parlementaires de la commission de l'Intérieur et des collectivités locales à la Chambre des conseillers puissent le questionner les dégâts causés par les inondations, ainsi que les mesures prises par le ministère de l'Intérieur pour limiter ceux-ci.