La grippe d'homme existe vraiment, c'est prouvé!

Publication: Mis à jour:
COLD MAN
Marc Dufresne
Imprimer

SANTE - Messieurs, vous aviez raison de vous plaindre! Une recherche menée par la laboratoire NISE de l’Université d’Ottawa prouve que les hommes souffrent de symptômes plus intenses que les femmes lorsqu’ils sont atteints de la grippe.

"Nos données soutiennent l'idée que la grippe d'homme n'est pas un mythe", affirme Nafissa Ismail, professeure en psychologie à l'université d'Ottawa et directrice du laboratoire NISE.

Selon une expérience menée sur des souris, les mâles infectés ont tendance à faire plus de fièvre et mettent plus de temps à se remettre sur pieds que leurs comparses féminines. Une différence dans la réponse immunitaire qui pourrait être liée aux hormones sexuelles, selon l’étude publiée dans le Brain, Behaviour ans Immunity (Cerveau, Comportement et Immunité)

"On ne voit pas les souris se recroqueviller sous une couverture, mais on les voit se rapprocher les unes des autres, perdre leur appétit, et leurs paupières deviennent lourdes", explique Dr. Ismail.

La science avait déjà prouvé que "la testostérone (hormone masculine) est généralement considérée comme un suppresseur immunitaire et l’œstrogène (hormone féminine) est un stimulant immunitaire", spécifie le communiqué de l’université canadienne, mais ce serait la première fois qu'il est prouvé que les symptômes de la grippe diffèrent selon le sexe.

Les chercheurs expliquent avoir exposé des souris mâles et femelles adultes ainsi que des souris prépubères des deux sexes à la même bactérie qui induit les symptômes observés dans la grippe humaine.

Sans grande surprise, il a aussi été prouvé que la réponse physique et physiologique – température du corps, fièvres et inflammation - est "visiblement pire" chez les spécimens adultes.

Alors qui osera maintenant rire de la pénible "grippe d’homme"?

LIRE AUSSI: