Les capacités de raffinage portés à 45 millions de tonnes/an à l'horizon 2021

Publication: Mis à jour:
REFINERIES ALGERIA
ALGERIA - JUNE 30: Oil companies In Algeria On June 30, 2008-NATEC is the first company of oil refinery in Algeria. The company has five oil rafineries along the country, which can exploit about 22 Millions tons of crude oil per year. Algeria oil stocks are evaluated at 11,4 Billions tons of crude barrels. Here the Skikda refinery. (Photo by Ali DJENIDI/Gamma-Rapho via Getty Images) | Ali DJENIDI via Getty Images
Imprimer

Les capacités de raffinage de l’Algérie devront être portées à millions de tonnes/an à l’horizon 2021, a affirmé jeudi dans la région de Hassi-Messaoud (80 km Sud d’Ouargla), la Secrétaire Générale du ministère de l’Energie, Fatima Zohra Cherfi.

Cette prévision de production devra être concrétisée à la faveur de la réalisation de trois nouvelles raffineries projetées à Hassi-Messaoud, Tiaret et Biskra, a précisé Mme Cherfi, lors d’une rencontre organisée à Haoud El-Hamra, dans le cadre de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures (1971) et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (1956).

La SG du ministère de l’Energie a indiqué, en outre, que le secteur oeuvre aussi à renforcer le réseau de distribution de produits énergétiques de 300 stations à travers le pays, dans le but d’accroitre les capacités de stockage à 30 jours.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre d’un "ambitieux" programme visant aussi à intensifier les efforts de recherche et d’exploration pour assurer une sécurité énergétique à long terme, et satisfaire la demande intérieure croissante en énergie, à travers l’exploitation de l’ensemble des champs et l’utilisation des technologies modernes, a-t-elle soutenu.

La secrétaire générale du ministère de l’Energie a également fait état d’objectifs du secteur de renforcer la part de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, notamment le solaire, pour la situer autour de 27% à l’horizon 2035, sachant que la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables a atteint les 400 mégawatts cumulés de plusieurs centrales installées dans 14 wilayas.

Elle a, dans le même sillage, fait part du lancement dans le courant du premier trimestre 2017 d’appels d’offres, nationaux et internationaux, pour la réalisation de centrales solaires pour une capacité de 4.000 mégawatts, avec condition pour l’investisseur de fabrication des panneaux solaires en Algérie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.