Une banderole pour les réfugiés déployée sur la Statue de la Liberté à New York

Publication: Mis à jour:
STATUE OF LIBERTY
Reuters
Imprimer

ETATS-UNIS - Ce mardi 21 février, la Statue de la Liberté à New York s'est parée d'une banderole qui n'est pas passée inaperçue.

Un groupe de militants anonymes a en effet déployé le message "Refugees Welcome" ("Les réfugiés sont les bienvenus"), peint en lettres blanches sur fond rouge et visible depuis la plateforme d'observation publique de l'un des plus célèbres monuments du monde.

Selon nos collègues du Huffington Post US, ce message a été exposé pendant au moins une heure -une pratique strictement interdite-, avant que les gardes ne viennent l'enlever.

Un compte Twitter revendique

Alors que la police enquête sur l'incident pour identifier les suspects, un groupe derrière un compte Twitter récemment créé, connu sous le nom de "Alt Lady Liberty" ou @AltStatLiberty, a revendiqué cette action.

Un porte-parole anonyme du groupe déclare dans un courriel envoyé au Huffington Post US que "l'action a été décidée par des citoyens qui sont préoccupés par le tournant anti-américain pris avec notre nouvelle politique d'immigration".

Le porte-parole, qui dénonce dans ce courriel le décret polémique de Donald Trump sur l'immigration et le projet de construction de mur à la frontière mexicaine, explique que "le fait de détourner les réfugiés, comme nous l'avons fait pour Anne Frank, ne nous rend pas grands". "Les réfugiés sont les bienvenus ici, les musulmans sont les bienvenus ici et les immigrants sont les bienvenus ici", ajoute-t-il.

La Statue de la Liberté, qui a accueilli 14 millions d'immigrants aux Etats-Unis entre 1886 et 1924, est devenue le symbole de différents idéaux et valeurs au cours de l'histoire américaine.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.