Bilan positif pour le programme de sécurisation des traversées de la voie ferrée

Publication: Mis à jour:
ONCF
Imprimer

SÉCURITÉ - Quatre ans après sa présentation au roi Mohammed VI, le programme national de sécurisation des traversées de la voie ferrée a enregistré à fin 2016 un important taux de réalisation, indique un communiqué de l'Office national des chemins de fer (ONCF).

Ce programme, qui a connu un renforcement de sa consistance conjuguée à une nette accélération du rythme de son déploiement, comporte diverses composantes, à savoir : la suppression des Passages à niveau (PN) et leur remplacement par des ouvrages de franchissement, l’équipement des PN non gardés par des Systèmes d'annonce de fermeture automatique des barrières (SAFA), la construction de passerelles pour piétons, la clôture des emprises, en plus de la sensibilisation des usagers de la route.

En détails, 166 PN ont été supprimés sur les 180 prévus et 205 PN non gardés ont été équipées en SAFA, sur un total de 260.

Aussi, plus de 910 kilomètres de clôture ont été réalisés sur un linéaire de 1.200 kilomètres programmé. 15 passerelles pour piétons ont été construites, alors que les travaux sont en cours pour les 35 restantes.

Un plan ciblé de sensibilisation a été également adopté. Celui-ci est axé sur des campagnes de proximité autour des dangers encourus lors de la traversée des voies ferrées, menées en étroite collaboration avec les autorités locales et le Croissant rouge marocain.

Moins d'accidents

Force est de constater que le bilan de cette stratégie ambitieuse est positif avec des retombées désormais perceptibles. Le nombre d’accidents sur les voies ferrées a ainsi notablement diminué, comme en attestent les différents résultats enregistrés durant la période 2011-2016.

Au niveau des PN, le nombre d’accidents a été réduit de plus de 90%, en passant de 47 en 2011, à seulement 4 en 2016. Le nombre de décès a lui baissé de 94% (un seul cas en 2016).

Au titre de la même période, la situation des accidents au niveau de la traversée de la voie s’est nettement améliorée. Le nombre d'accidents à ce niveau a diminué de 40% (de 85 accidents à 51) et celui des décès de 47% (en enregistrant 23 cas au lieu de 43).

Pour ce programme, l'ONCF a mobilisé une enveloppe de 1,5 milliard de dirhams d'investissement au cours des cinq dernières années, en partenariat avec les différents intervenants concernés, dont le ministère de l'Équipement, du transport et de la logistique, la Direction générale des collectivités locales, les communes et les régions.