Mubadirat - Flaÿou: À la rencontre de Hella El Khiari et de son "atelier de design joyeux"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Quand on dit Flaÿou, on pense directement au fameux bonbon à la menthe. Mais pas seulement, car Flaÿou est aussi un "atelier de design joyeux" cofondé par Hella El Khiari, une jeune femme de 28 ans à l'énergie débordante.

flayou

Ce qui motivait d'abord les 2 fondateurs de Flaÿou c'était l'envie d'avoir une agence de design qui leur ressemble. Dans leur atelier; les deux designer font "du design graphique, du design d'environnement et du design d'objets" affirme Hella avant d'ajouter: "C'est vrai que le design d'objet est quelque chose qu'on aime tout particulièrement et on espère vraiment devenir une marque".

Pour faire du design d'objet, Hella affirme trouver son inspiration dans le quotidien qui l'entoure: "Nos inspirations viennent de nos quotidiens (...) c'est pour ça qu'on a toujours besoin de sortir, de nous balader, d'aller au marché, des petites choses très très simples et qui finalement vont nous donner envie de créer de nouveaux objets".

flay

Leur meilleure collection est ce qu'ils appellent la collection "chich-bich", "qui est une collection de jeux de société en terre cuite de Sejnane, qui est venue de la passion de Thomas pour le backgammon à quoi on a ajouté un produit qu'on aime beaucoup qui est la terre cuite de Sejnane" indique la cofondatrice de Flaÿou.

Autre produit phare de leur collection: les hamacks. "Pour les hamacks, c'est arrivé avec un contexte. On les a sortis en été (...) on avait envie de faire un hamack qui nous ressemblait, et donc on a créé le premier hamack tunisien avec des tissus qu'on a chinés dans les souks" rapporte-t-elle.

flayou

Lancé il y a 8 mois, Flaÿou commence à émerger lentement mais surement: "Pour l'instant on est très très contents même si ça va doucement. Mais c'est normal, c'est comme ça les petites agences, ça va toujours doucement" dit Hella.

Si aujourd'hui, le projet est sur les rails, Hella pensait que ce serait plus difficile: "Le projet? on pensait que ça allait être plus compliqué que cela. On a commencé avec un état d'esprit un peu compliqué mais finalement on a été surpris de voir qu'avec très peu de moyens, on peut arriver à commencer à travailler".

flay

L'expérience qu'elle a vécue lui permet aujourd'hui d'encourager les autres à se lancer: "Nous sommes en autoproduction, on n'a été subventionné par personne, on n'a l'aide de personne. C'est pour ça qu'on a envie aussi d'encourager du monde à se dire que même s'il n'y a pas beaucoup de moyens (...) il faut se lancer!" affirme-t-elle avant d'ajouter: "Je pense que c'est moins compliqué qu'on peut le penser ici en Tunisie, à sa propre échelle. Il ne faut pas commencer à faire très grand, si tu es encore 'petit'. Et si tu es 'petit', fais 'petit' mais au moins fais quelque chose".

En partenariat avec Mubadirat

mub

Mubadirat est un projet multimedia dont l’objectif est la promotion de femmes entrepreneurs. Par la valorisation de projets et de femmes entrepreneurs, la création de contenus et le partage d’information utile, Mubadirat espère inspirer plus de femmes à donner vie à leurs idées.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.