Djelfa: Quand une APC exige la carte d'électeur pour la distribution du couffin de ramadan

Publication: Mis à jour:
VOTE ALGERIA
ALGIERS, ALGERIA - APRIl 17: An Algerian man casts his ballot for Algeria's presidential election at a polling station in Algiers, Algeria on April 17, 2014. Voting started Thursday in Algeria's presidential election, amid expectations that incumbent President Abdelaziz Bouteflika will win re-election. Six candidates, including Bouteflika, are contesting the Arab-African country's most coveted post. (Photo by Bechir Ramzy/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

A Djelfa, les habitants de la commune Messaad doivent se doter de fiches familiales et de leurs ... cartes d'électeurs pour pouvoir bénéficier du couffin de ramadan.

Dans un communiqué datant du jeudi 9 février 2017, l'assemblée populaire communale (APC) de Messaad, située dans la wilaya de Djelfa, a annoncé l'ouverture des inscriptions pour la distribution des couffins de ramadan au profit des familles nécessiteuses.

A en croire une copie, relayé massivement par les internautes sur les réseaux sociaux, les bénéficiaires devront non seulement déposer des fiches familiales auprès de la Direction des Affaires sociales (DAS) mais également leurs cartes électorales des législatives du 4 mai 2017.

vote algeria

"C'est bête"

La décision n'a pas manqué de suscité le courroux des internautes. Certains se sont indignés, accusant même les autorités de "profiter de la pauvreté du peuple pour l'obliger à voter" lors des prochaines législatives.

D'autres se sont plutôt interrogées si cette décision est légale, qualifiant cette décision d'"excès de zèle".

Contacté par la rédaction du HuffPost Algérie, Me Miloud Brahimi, par ailleurs membre de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme (LADDH), a répondu par la négative.

"Cette décision est illégale. La carte d'électeur ne doit être exigée que dans les bureaux de vote", fait-il savoir.

Me. Brahimi tente néanmoins de dédramatiser cette décision. "Ce n'est pas légal mais ce n'est pas méchant", estime-t-il. "Ils veulent juste inciter les gens à aller voter mais leur manière de faire est plutôt bête", conclut l'avocat.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.