Le passage de la petite-fille de Bachagha Bengana sur Canal Algérie scandalise les Algériens

Publication: Mis à jour:
QSDQDQ
Capture d'écran
Imprimer

Le passage de Ferial Furon, arrière petite-fille de Bachagha Bengana et auteure du livre "Si Bouaziz Bengana, le dernier roi des Ziban" à la chaîne de télévision étatique Canal Algérie passe mal chez les Algériens. Ces derniers, indignés, exigent sur les réseaux sociaux des explications de la part du ministre de la Communication, Hamid Grine et le limogeage du DG de l'Etablissement public de télévision (EPTV), Toufik Khelladi.

Après avoir présenté son livre au Maghreb des livres 2017 à Paris, Ferial Furon a débarqué ce mardi 20 février 2017 en Algérie pour tenir des ventes-dédicaces.

Intitulé "Si Bouaziz Bengana, le dernier roi des Ziban", cet ouvrage est une biographie de "l'un des chefs locaux" ayant "joué un rôle politique important lors de la conquête de l'Algérie par la France". Bouaziz Bengana est sinistrement réputé pour ses services au profit de la colonisation.

Publié aux éditions Riveneuve, ce livre a déjà "fait du bruit" en France à en croire ses lecteurs, puisque son auteure tente de réhabiliter son arrière-grand-père, qui "coupait les oreilles des résistants algériens (...) les entassait dans des couffins qu’il remettait ensuite aux officiels français, contre espèces sonnantes et trébuchantes" selon Ali Farid Belkadi, historien et anthropologue.

Mais la venue de Ferial Furon en Algérie, son passage à l'émission "Bonjour d'Algérie" de la chaîne de télévision officielle et la tenue de ces ventes-dédicaces passe très mal auprès des Algériens.

qsdsqd

Sur les réseaux sociaux, des internautes, journalistes, militants, historiens, citoyens, fils et descendants de résistants et de moudjahidine dénoncent une atteinte à la mémoire des martyrs dont sont "complices" les pouvoirs publics.

Dénonçant le passage de cette auteure à l'émission "Bonjour l'Algérie", certains ont exigé du ministre de la Communication, Hamid Grine, des explications, voire le limogeage du DG de l'Etablissement public de télévision (EPTV), Toufik Khelladi.

D'autres apprenaient surtout la tenue des séances de ventes-dédicaces, ce jeudi 23 février à 14h au ... Palais d’Ahmed Bey à Constantine et ce samedi 25 février à 14h à la librairie des Beaux-Art à la rue Didouche Mourad.

Ils se demandaient ainsi, un tantinet ironiques, sur la date de "la parution du livre qui réhabilitera le bachagha Boualem".

Falsification de l'histoire"

Le livre "Si Bouaziz Bengana, le dernier roi des Ziban" ne semble pas être la seule polémique provoquée par Ferial Furon puisque d'autres internautes et descendants de résistants algériens, ont préféré revenir sur des posts Facebook antécédents à la parution de cet ouvrage.

Et Atika Boutaleb , descendante de l'Emir Abdelkader, répliquait plutôt à un post Facebook de Ferial Furon, comparant ce résistant algérien à son arrière-grand-père. Pis encore, cet auteure estimait à trois le nombre d'années de résistance de l'Emir Abdelkader.

Dans son droit de réponse, Atika Boutaleb a accusé Mme. Furon de "falsifier l'histoire" en "comparant l'incomparable".

D'autres Algériens ont tout simplement préféré "rétablir la vérité" sur les services du sinistre Bachagha Bengana au profit de la colonisation française.

Ils partageaient ainsi un passage du livre "Boubaghla, le sultan à la mule grise, la résistance des Chorfas" de l'historien et anthropologue Ali Farid Belkadi ou des articles de journaux faisant état des actions du sinistre personnage.

qsdqd

Les explications du ministre de la Communication, Hamid Grine et celle du directeur de la Culture de la wilaya de Constantine sont vivement attendues ...

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.