Premier Comic-Con en Arabie Saoudite: acteurs de Game of Thrones, cosplay et polémique

Publication: Mis à jour:
COMIC CON SAUDI
FAYEZ NURELDINE via Getty Images
Imprimer

Un événement sans précédent s'est tenu en Arabie Saoudite pour la première fois. Le royaume, connu pour ses règles strictes, a accueilli ce 18 février un festival de divertissement dédié à la culture cinématographique, les jeux vidéo, la science-fiction, les bandes dessinées.

comic con saudi

Appelé "Comic Con", l’événement international a vu le jour pour la première fois en 1970 en Californie et se tient aujourd'hui de manière annuelle dans plusieurs villes du monde. Le festival s'est tenu pour la première fois à Djeddah, en Arabie Saoudite.
Il a accueilli plusieurs événements et des invités locaux et internationaux.

Parmi eux, deux acteurs de Game Of Thrones, série de production Américaine au succès fulgurant et mondial. En effet , Charles Dance qui joue Laywin Lannister et Julian Glover (Grand Maester Pycell) étaient présents pour répondre aux questions des fans venus nombreux.

L'acteur Américain Giancarlo Esposito (Gus dans Breaking Bad) et Mad Mikkelsen qui joue Dr. Hannibal Lecter dans la série Hannibal ont également fait partie des acteurs invités.

Le Comic Con est une initiative gouvernementale visant à apporter plus de divertissement à l'Arabie saoudite. Le gouvernement a pour projet dans le cadre du plan de diversification économique d'organiser d'autres événements similaires afin d'exploiter et satisfaire les besoins d'une population dont plus de la moitié a moins de 25 ans.

Mais dans un pays où les représentations cinématographiques sont interdites en public, l’événement a fait polémique et de nombreux mécontents. Générant des milliers de réactions sur des réseaux comme Twitter, le Comic Con a été dénoncé comme étant un événement qui promeut « l’idolâtrie du diable ». Ils demandent l'interdiction de cette initiative pour les années à venir.

A travers le hashtag #كلمه_توجهها_لهييه_الترفيه et avec plus de quatre vingt mille Tweets, les réactions se sont enchaînées pour dire leurs mécontentements et s'adresser directement aux autorités du divertissement. Les avis divergent, certains encouragent ce genre d'initiative, mais la plupart des réactions est négative.

"Nous ne voulons pas de divertissement s'il enfreint les limites d'Allah, nous sommes le pays des lieux saints et non pas celui du divertissement."

Pourtant, le Comic Con n'avait pas fait entorse aux règles de la religion islamique sévèrement appliquées en Arabie Saoudite. Par exemple, les files d'attente étaient séparées et non mixtes, il y avait un chapiteau destiné aux femmes qui souhaitaient se déguiser et les conférences étaient interrompues lors des heures de prières.

Mais à l'intérieur des stands, les participants se sont mélangés pour participer à des débats et à des compétitions de jeux vidéo. Cette mixité et cette fenêtre ouverte sur la culture internationale a déplu aux conservateurs du royaume, mais a été tout de même encouragée et autorisée par l'Autorité Générale de Divertissement.

Les organisateurs, pour qui l’événement a été un réel succès, ils promettent une prochaine édition et ont même pour projet d'inviter la totalité du casting de The Walking Dead.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.