La confiance des consommateurs marocains en baisse selon une étude mondiale

Publication: Mis à jour:
SUPERMARKET
La confiance des consommateurs marocains en baisse selon une étude | Getty Images/iStockphoto
Imprimer

CONSOMMATION - Les Marocains ne sont pas vraiment optimistes concernant leur pouvoir d'achat. Après le Haut Commissariat au Plan (HCP), c'est au tour de Nielsen, entreprise internationale qui mène des enquêtes sur les consommateurs du monde entier, de faire le bilan sur la confiance des consommateurs marocains.

Et celle-ci n'est pas vraiment au beau fixe. Après une légère hausse au troisième trimestre 2016, l'année s'est terminée par une baisse de l'optimisme des consommateurs au quatrième trimestre, indique Nielsen dans son dernier rapport publié le 20 février.

"L'enquête mondiale de Nielsen sur la confiance et les intentions de dépenses des consommateurs a enregistré un indice de confiance des consommateurs de 85 pour le Maroc au 4e trimestre 2016, par rapport à 89 au 2e trimestre 2016", précise Nielsen.

Les niveaux de confiance des consommateurs supérieurs ou inférieurs à une référence de 100 reflètent respectivement un niveau d'optimisme et de pessimisme.

Inquiétudes liées à l'emploi et augmentation des factures

Dans le détail, le nombre de Marocains qui considèrent leur situation financière personnelle comme "bonne" ou "excellente" a diminué de deux points (42%) ce trimestre par rapport au trimestre précédent.

"Après avoir vu un regain de confiance des Marocains concernant leur futur au troisième trimestre 2016, les niveaux de confiance ont reculé au quatrième trimestre, principalement à cause des inquiétudes liées à la sécurité de l'emploi et à l'augmentation des factures", explique Anas Touzani, directeur de Nielsen dans la région du Maghreb.

"La réserve des consommateurs concernant le futur provient également d'une certaine incertitude politique, associée à une augmentation du prix des aliments frais, causée par un automne et un hiver particulièrement froids."

1 Marocain sur 4 veut épargner

Près d'un tiers des Marocains (33%) considèrent néanmoins que 2017 constituera une bonne période pour acheter ce dont ils ont besoin ou envie, un score presque identique à celui du deuxième trimestre 2016 (32%).

En termes de dépenses liées à la consommation, 30% des Marocains sont plus enclins à consacrer leur argent disponible à l'achat de vêtements, à l'épargne (24%) et aux sorties (24%).

L'indice de confiance des consommateurs de Nielsen, mis en place en 2005, est calculé tous les trimestres dans 63 pays. Il rassemble les données collectées auprès de plus de 30.000 personnes ayant accès à Internet.

Selon l'enquête menée par le HCP au même trimestre, la confiance des ménages marocains est en baisse. Globalement, 44,2% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie et 26,7% une amélioration. Par ailleurs, 60,9% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables (voiture, maison...).

LIRE AUSSI: