Agression à la faculté de Sciences Po d'Alger: mis en cause par les enseignants, le recteur "ouvre une enquête"

Publication: Mis à jour:
UNIVERSIT ALGER 3
Fecebook
Imprimer

Au moment où les enseignants agressés à la Faculté des Sciences politiques accuse le recteur d'avoir fomenté les incidents du 17 février, ce dernier, en l’occurrence, Rabah Cheriet, a annoncé l'ouverture d'une enquête sur les incidents enregistrés, jeudi au niveau du département des sciences politiques et des relations internationales, afin de définir les responsabilités et sanctionner les personnes impliquées.

"L'Université est un service public régi par des lois que tout un chacun est tenu de respecter", a indiqué à l'Agence de presse algérienne (APS) M. Cheriet dans un communiqué en réaction à ces incidents, précisant qu'une "enquête a été ouverte afin de définir les responsabilités et sanctionner les personnes à l'origine des dépassements enregistrés".

Il a ajouté que l'Université est aussi "un espace ouvert consacrant le dialogue et l'esprit de responsabilité et que la violation de la loi et le non recours au dialogue mènent à des blocages aux retombées périlleuses".


M. Cheriet a aussi salué "la sagesse des enseignants qui ont refusé de verser dans la violence et œuvré à l'instauration de la sécurité, en mettant l'Université à l'écart des tensions et des conflits étroits", soulignant leur rôle dans "la consécration et la consolidation de la stabilité (...) et la promotion de la recherche et la transmission du savoir".

LIRE AUSSI: Les enseignants de l'université "Alger 3" entrent en grève

Le département des sciences politiques et des relations internationales de l'Université Alger 3 de Ben Aknoun avait été jeudi le théâtre d'une agression contre plusieurs enseignants occasionnant l'évacuation de certains d'entre eux vers l'hôpital.

Les enseignants de la faculté des sciences politiques et des relations internationales de l'Université "Alger 3", ont tenu dimanche 19 février, une assemblée générale afin de décider des démarches à suivre. Une grève a été décidée et une requête d''ouverture d'une enquête par la tutelle.

Les enseignants blessés lors de l’agression, ont également déposé plainte le même jour contre leurs agresseurs dont certains sont des étudiants de l’école des sports.

LIRE AUSSI: Professeurs agressés à l'Université Alger 3: "Nous allons conduire cette affaire en justice"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.