Le Maroc dans la coalition sécuritaire internationale de lutte contre le crime organisé

Publication: Mis à jour:
BOUTAYEB MOROCCO
Nourredine Boutayeb, wali secrétaire général du ministère de l'Intérieur | IISD
Imprimer

SÉCURITÉ - Une coalition sécuritaire internationale de lutte contre le crime organisé et transfrontalier a été mise en place, dimanche à Abou Dhabi, à l’initiative de sept pays dont le Maroc, rapporte l’agence émiratie de presse (WAM).

Les sept pays ont convenu, lors d'une réunion de leurs ministres de l'Intérieur et leurs représentants, de la mise en place de cette coalition, dont le secrétariat général siègera à Abou Dhabi.

La coalition comprend l’Italie, l’Espagne, le Sénégal, le Bahreïn, le Maroc, outre les deux Etats fondateurs à savoir la France et les Emirats arabes unis.

Elle se fixe pour objectif de favoriser l’action commune pour lutter contre le crime organisé et transfrontalier dans ses différentes formes, et de consolider les moyens de prévention et de durabilité de la paix et de la sécurité dans les pays membres.

Renforcer la coopération sécuritaire

La coalition oeuvrera également à renforcer la coopération entre les Etats membres en matière sécuritaire et tirer profit de l’expertise et des informations disponibles, afin de contribuer à la consolidation de la paix internationale et la sécurité des peuples du monde.

Cette force internationale veillera, en outre, à la protection des intérêts des pays membres et à l’unification des concepts sécuritaires et policiers, la coordination dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre le crime, l’échange d’avis et la concertation, aux côtés des moyens à mettre en œuvre pour un meilleur contrôle des frontières, tout en garantissant à chaque Etat la possibilité d’agir conformément à ses législations et lois locales.

La coalition se propose aussi de développer le cadre institutionnel ainsi que les opérations spéciales, à travers la coopération dans le domaine d’échange des informations et des méthodologies pratiques, d’expériences et expertises, l'organisation de stages spécialisés et la présentation des meilleures pratiques appliquées au niveau de l’action policière et sécuritaire, dans la perspective de leur généralisation aux Etats membres en vue d’en tirer profit.

"Des défis identiques"

"Nous vivons aujourd’hui un événement majeur, avec la création d’une alliance sécuritaire internationale entre des pays frères et amis, qui font face à des défis identiques", a déclaré Cheikh Saïf Ben Zayed Al Nahiyan, vice-président du Conseil des ministres et ministre émirati de l'Intérieur.

Le responsable a, en outre, réitéré l’engagement des Etats concernés à œuvrer ensemble pour élargir cette alliance et l'asseoir sur des bases solides pour en faire une véritable force sécuritaire internationale.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par Noureddine Boutayeb, wali secrétaire général du ministère de l'Intérieur.

LIRE AUSSI: