Les prix du pétrole augmentent malgré la hausse du nombre de puits américains

Publication: Mis à jour:
OIL PRICE
Pump oil graph rising to up on white background | alfimimnill via Getty Images
Imprimer

Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les cours restent ancrés dans une fourchette très resserrée, la production américaine en hausse contre-balançant les efforts de l'Opep pour faire grimper les prix.

Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 56,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 40 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de mars gagnait 33 cents à 53,73 dollars.

"Malgré la hausse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis, qui ont atteint leur plus haut niveau en 16 mois après cinq semaines consécutives de hausse selon les données de (l'entreprise privée) Baker Hughes, les prix de l'or noir ont profité d'un dollar légèrement plus faible sur le marché asiatique", a commenté Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

La faiblesse du dollar favorise les investisseurs utilisant d'autres devises pour acheter des barils, puisque le billet vert est la monnaie de référence des cours du brut.

Par ailleurs, les investisseurs restaient focalisés sur la limitation de l'offre venue de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Le consensus sur les marchés reste que l'accord de l'Opep et d'autres producteurs non membres du cartel permet de limiter l'offre, qui se rapproche du niveau de la demande", ont résumé les analystes de PVM, qui se tournaient par ailleurs vers la réunion de l'Opep en mai pour savoir si l'accord, conclu pour les six premiers mois de 2017, serait renouvelé.

"La position de l'Arabie Saoudite (premier exportateur mondial et figure de proue de l'Opep, NDLR) est que le marché aura retrouvé l'équilibre mi-2017, et que l'accord n'aura pas besoin d'être renouvelé au-delà de juin. Nous verrons en mai si le Royaume se tient à ce message", ont anticipé les experts de PVM.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.