La folle histoire de ce raton laveur perché sur un camion poubelle

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INSOLITE - N'importe quel as de Photoshop aurait aimé inventer cette image, si elle n'avait pas été vraie. Une journaliste américaine du site Politico a photographié le 17 février une scène simplement improbable, aperçue dans les rues d'Arlington, en Virginie: un raton laveur accroché à l'échelle d'une benne à ordures.

"Ce raton laveur passe une sale matinée: il voulait fouiller dans les ordures, il se retrouve à Rosslyn! (et oui, j'ai alerté le conducteur)", a tweeté Helena B. Evich.

La journaliste a rapidement prévenu le conducteur du camion, qui voyageait du quartier de Rosslyn à Falls Church, deux villes du comté d'Arlington. Elle a ensuite prévenu l'équipe en charge de la protection des animaux de la police de Falls Church. Alors que des membres de l'équipe tentaient de le récupérer, le passager clandestin ne s'est pas laissé faire et s'est échappé de lui-même, explique la police dans un rapport très sérieux.

Le service en charge des ordures de la ville de Falls Church a tenu à rassurer lui-même, dans un message Facebook, les internautes qui avaient suivi en direct l'histoire folle du raton laveur. "Nous pouvons confirmer que le petit bonhomme sur cette photo a été sorti sain et sauf par les responsables de la protection des animaux de la police. Nous espérons qu'il a fait bon voyage!"

La photo, drôle et surprenante, a fait le tour des réseaux sociaux et été partagée plus de 8000 fois sur Twitter. "La photo est devenue si virale que de lointains cousins et amis que j'avais perdu de vue et à qui je n'avais pas parlé depuis plus de dix ans m'ont contactée", a écrit la journaliste sur son compte Twitter.

Certains internautes n'ont évidemment pas manqué de voir dans cette photo une métaphore de l'Amérique sous l'ère Trump:

"Ce raton laveur est la représentation parfaite de notre pays en ce moment. Sur la route de l'oubli."

"Comme nous tous: des ratons laveurs effrayés grimpant sur un camion poubelle lancée à toute allure, regardant derrière nous sans savoir où nous allons"

LIRE AUSSI: