Cette photo résume parfaitement la longue attente de ce couple pour avoir des enfants

Publication: Mis à jour:
Imprimer

GROSSESSE - Ils ont compté les jours, les piqûres, les opérations, les larmes. Après avoir essayé pendant près de 3 ans d'avoir un enfant, un couple d'Américains a partagé une photo lourde de sens sur sa page Facebook, pour annoncer qu'ils seraient bientôt, enfin, les parents de jumeaux.

Le 9 février, Lauren Walker a posté la photo de deux petits pyjamas pour bébés, entourés d'un tas de seringues et de flacons de comprimés. Sur l'un des pyjamas est écrit "ça valait le coup d'attendre", sur l'autre "d'attendre, d'attendre, et d'attendre encore".

Dans un texte très touchant, la jeune femme explique que ces seringues ne sont en rien synonymes de souffrance, mais qu'elles représentent plutôt son "monde, notre monde ces deux dernières années et six derniers mois".

"Il y a eu beaucoup de douleur, d'espoir, et de peur derrière chacune de ces seringues. Chacune représente un jour différent, un chemin différent, une émotion différente. C'est lourd à digérer. Après avoir pleuré un bon coup, plus je regardais (ce tas de seringues), plus les seringues sont devenues floues. Maintenant, tout ce que je vois ce sont ces petits pyjamas qui résument parfaitement notre parcours: ça valait le coup d'attendre. D'attendre, et d'attendre, et d'attendre encore."

La jeune femme, qui vit avec son mari au Texas, raconte que les moments les plus difficiles n'étaient pas "d'avoir à subir des fécondation in vitro (FIV)". "Je vivais mes heures les plus sombres lorsque j'arrivais à la fin d'un cycle et que je perdais embryon après embryon; j'en ai perdu 5. Arriver jusque là pour faire une fausse couche. Tout cet espoir, cet argent, ce qui aurait pu être mes enfants était parti. Fini. "Nous sommes désolés Madame Walker, mais votre dernier essai a été infructueux...".

Lauren Walker explique aussi que sa foi chrétienne lui a permis de garder espoir, même lorsqu'elle était épuisée physiquement et moralement. Elle rend ensuite un bel hommage à son mari:

"Il est patient lorsque je ne le suis pas. Mais le plus important c'est qu'il m'apprend à être patiente. Il est calme. Il a des mots délicats. Il sait comment communiquer avec moi quand j'ai l'impression que personne d'autre ne sait me parler. (...) Il me rappelle quand je dois prendre mes pilules. Quand je dois mettre mes patchs. C'est mon pharmacien personnel (...) Il est la raison pour laquelle je suis si forte. Il est mon mari et le père de mes enfants. Il est mon tout. Ces bébés ne savent pas la chance incroyable qu'ils ont d'avoir un père comme lui. Je t'aime tellement. J'ai hâte de démarrer cette nouvelle aventure avec toi."

La publication de Lauren Walker a récolté plus de 2700 mentions "j'aime", et a été partagée plus de 500 fois sur Facebook. "Je voulais non seulement témoigner du parcours que nous avons traversé, mais aussi donner de l'espoir et du réconfort à toutes celles qui se battent ou se sont battues pour tomber enceinte", a-t-elle confié à nos confrères du Huffington Post américain.

Pari gagné. Dans les commentaires, de nombreuses femmes, qui ont comme elle rencontré des problèmes de fertilité, la remercient pour son témoignage. "Ton post m'a émue et donné le courage de rester forte dans mon propre combat. Alors merci", écrit une femme. "Je pleure. Je suis si heureuse pour vous deux et ces petits miracles. Je connais ce sentiment d'attendre, et d'attendre, et d'attendre. J'y suis encore. J'ai de l'espoir", écrit une autre.

LIRE AUSSI: