Turquie: deux tués dans un attentat à la voiture piégée

Publication: Mis à jour:
TURKEY POLICE
tunart via Getty Images
Imprimer

ATTENTAT - Deux personnes, dont un enfant, ont été tués et 15 personnes blessées vendredi soir dans un attentat à la voiture piégée, dans la province de Sanliurfa (Sud-est de la Turquie) frontalière avec la Syrie, selon un nouveau bilan des autorités.

Un garçon de dix ans a péri dans l'attentat qui a eu lieu près d'un complexe résidentiel composé de logements de juges et de procureurs.Le corps d’un agent de sécurité a été retrouvé plus tard sous les décombres par les équipes de sauvetage, a indiqué le gouverneur de la province Güngör Azim Tuna.

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées samedi. Les autorités accusent la guérilla du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’avoir commis l'attaque.

Le véhicule piégé aurait été garé sur les lieux de l’attentat par un jeune d’environ 18-20 ans, selon le gouverneur, précisant que l’explosion a été déclenchée à distance par télécommande.

Le pays a été secoué par une série d’attentats sanglants depuis juillet 2015, dont plusieurs attaques ont été attribués à "l’état islamique" notamment la plus meurtrière qui avait fait, en octobre de la même année devant la gare centrale d'Ankara, 103 tués.

A Istanbul, un premier attentat-suicide à Sultanahmet avait fait, en janvier 2016, douze tués parmi un groupe de touristes allemands et un deuxième, deux mois plus tard, a été commis près de la place emblématique de Taksim faisant quatre tués.

En décembre dernier un double attentat-suicide, qui a fait 44 tués (36 policiers et 8 civils) devant un stade de football à Istanbul, a été revendiqué par les "Faucons de la liberté du Kurdistan" (TAK), groupe dissident de la rébellion du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Lors des célébrations du nouvel An 2017, une attaque contre une boîte de nuit, revendiquée par l'EI, a fait 39 tués, dont deux marocaines.

LIRE AUSSI: