La BMICE débloque 150 millions de dollars pour financer des projets au Maghreb

Publication: Mis à jour:
UMA
DR
Imprimer

Les 5 pays maghrébins ont convenu de libérer le quart du capital de la banque Maghrébine d’investissement et de commerce extérieur (BMICE), moyennant une enveloppe de 150 millions de dollars, a affirmé le DG de la BMICE, Noureddine Zekri.

S’exprimant en marge d’une conférence organisée sous le thème “Implantation des sociétés tunisiennes en Algérie: le partenariat et la complémentarité économique”, il a affirmé que la Tunisie a été choisie pour abriter le siège social de la banque. La première succursale sera ouverte en Mauritanie à la fin 2017, a souligné le responsable, ajoutant que la banque est en train de recruter des cadres de tous les pays maghrébins.

Elle entend également instaurer une économie intra-maghrébine à travers des échanges commerciaux et renforcer la circulation des biens et des capitaux entre les pays de l’UMA. Une mesure d’autant plus nécessaire que le taux des échanges entre ces cinq pays serait d’à peine 3 %, selon une étude réalisée par la Banque mondiale.

Attendu en 2000, mais retardé à plusieurs reprises, l’accord pour la création de la BMICE a été signé entre les autorités des cinq pays lors de la cinquième conférence régionale sur l'intégration économique maghrébine, qui s’était tenue en janvier 2013 dans la capitale mauritanienne Nouakchott.

Une étude réalisée en 2006 par la Banque mondiale estimait les pertes engendrées par la faible intégration des échanges commerciaux entre les cinq pays du Maghreb à 2 à 3 % du produit interne brut annuel de la région.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.