L'humain à l'origine de 80% des accidents de la circulation

Publication: Mis à jour:
ACCIDENTS
DR
Imprimer

SÉCURITÉ- Les chiffres de la mortalité sur les routes marocaines continuent de donner froid dans le dos. En 2016, plus de 3500 personnes ont trouvé la mort au volant. Et si les chauffeurs de poids lourds pointent souvent du doigt la qualité des infrastructures, le Conseil national de prévention contre les accidents de la circulation (CNPAC) fait lui un autre constat.Le facteur humain à l'origine de plus de 80% des accidents de la route, tandis que les facteurs liés à l'infrastructure, au volume du trafic, aux conditions climatiques, aux caractéristiques du véhicule et à son état mécanique ne dépassent pas 20% des causes des accidents de la route.

Dans un entretien accordé à la MAP à l'occasion de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février , le secrétaire générale du CNPAC a précisé que l'institution a élaboré, en collaboration avec la banque mondiale et des experts internationaux, une nouvelle stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 avec comme objectif la réduction du nombre de morts dans les accidents de la route de 25% durant les 5 prochaines années et de 50% pendant les 10 prochaines années.

D'autre part, le responsable a fait remarquer que le nouveau code de la route, qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement relative à la sécurité routière, a contribué de manière ''positive'' à juguler le fléau des accidents de la circulation à travers la création du concept de conducteur professionnel, le permis à points, un nouveau système des amendes transactionnelles et forfaitaires, des commissions d'enquête sur les accidents mortels.

LIRE AUSSI:
Quatre morts et deux blessés dans un accident de la route près de Guelmim