Le Maroc bientôt premier importateur d'armes en Afrique devant l'Algérie?

Publication: Mis à jour:
MOROCCAN SOLDIER
Le Maroc veut dépasser l'Algérie et devenir le premier importateur d'armes en Afrique | Reuters Photographer / Reuters
Imprimer

DÉFENSE - Le Maroc s'apprête à augmenter son budget lié à la défense dans les cinq ans à venir et dépasser ainsi l'Algérie, plus gros importateur d'armes en Afrique.

Selon un rapport de la Strategic Defence Intelligence, plateforme qui publie de nombreuses ressources sur l'industrie mondiale de la défense, le royaume prévoit d'importer davantage d'armes et de moyens de défense d'ici 2022.

Deuxième plus gros importateur africain d'armes derrière son voisin algérien, le Maroc entend s'imposer comme première puissance militaire en Afrique, indique le rapport.

3,9 milliards de dollars en 2022

Si les dépenses du Maroc liées à la défense ont diminué entre 2013 et 2017, passant de 3,8 milliards de dollars à 3,4 milliards de dollars (une diminution principalement due à la baisse du taux de change du dirham par rapport au dollar), le pays importe toujours des armes et des équipements de défense tels que des avions de chasse, des navires, des missiles, des chars et des frégates pour renforcer ses forces armées.

Une tendance qui devrait se poursuivre au cours des cinq prochaines années. "Le budget de la défense devrait passer de 3,5 milliards de dollars en 2018 à 3,9 milliards de dollars en 2022, soit un taux de croissance de 2,80%", indique le rapport.

Le futur plan d'approvisionnement du Maroc en matière d'industrie de l'armement comprend l'achat d'avions de combat, d'hélicoptères, de sous-marins, de systèmes de radars et de navires de guerre. Le Maroc devrait également investir dans des combattants et des sous-marins diesel-électriques, des technologies militaires d'information et de réseau, et des missiles anti-chars.

"Sur une base cumulative, le pays devrait investir 18,6 milliards de dollars pour la défense, dont 5,7 milliards de dollars destinés à financer des achats de défense", notent les experts et analystes auteurs du rapport, qui s'attendent à ce que "les plans de modernisation militaire du gouvernement marocain, bien définis pour contrer l'influence de l'Algérie, s'accaparent une part importante de l'investissement".

Les États-Unis, premiers exportateurs d'armes au Maroc

Entre 2011 et 2015, le Maroc s'est accaparé 26% des armes exportées vers l'Afrique, derrière l'Algérie (30%), selon le rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), publié en février 2016.

Alors que les achats d'armes de l’Algérie à l'étranger ont chuté de 18% par rapport à la période 2006-2010, ceux du Maroc ont fait un bond spectaculaire de 528% par rapport à la même période. En volume, les importations d'armes au Maroc restent néanmoins inférieures à celles de l'Algérie.

Les États-Unis, qui accèdent au marché marocain par le biais de l'Accord de libre-échange (ALE) entre les deux pays, sont le principal exportateur d'armes dans le royaume, rappelle le site spécialisé Airforce Technology. Les pays européens, dont la France et les Pays-Bas, exportent également des équipements de défense au Maroc par l'intermédiaire de l'Accord d'association avec l'Union européenne.

LIRE AUSSI: