Huffpost Tunisie mg

Ce chroniqueur s'est lancé le pari de petit-déjeuner avec Béji Caid Essebsi: La suite est surprenante

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La matinale satirique d'IFM a lancé le défi de rencontrer, le matin, et dans une "improvisation totale", le président de la République Béji Caïd Essebsi. L'un des chroniqueurs de l'émission en question est parti à Carthage avec pour objectif "croiser le président".

Pari gagné pour Saadi Zidani qui a pu, en duplex,
diffuser un échange pour le moins insolite avec celui-ci. "C'est historique, le président a une réunion importante, il y a un protocole rigoureux et pourtant notre collègue aura à l'antenne BCE!" a expliqué un des autres chroniqueurs présents au studio.

"Il s'agit d'un défi lancé en rigolant, nous avons proposé un tirage au sort en truquant les papiers et en ne mettant que le nom de notre collègue Saadi Zidani. Son challenge était de boire son café le lendemain avec le président et de l'accompagner d'un croissant", poursuit Jaafar Guesmi, animateur de l'émission.

Le chroniqueur en question a tenté un premier essai non réussi à la suite duquel la présidence de la République a réagi l'invitant à revenir vers le Palais, explique-t-on à l'antenne.

"Je suis devant son bureau . Je me dirige vers le président", a lancé le chroniqueur à l'antenne avant de passer la parole à Béji Caïd Essebsi: "Tout est possible!", a lancé celui-ci.

"Je dis bonjour aux Tunisiens en espérant qu'ils soient tous au travail. c'est avec le travail que notre pays s'en sortira. C'est une occasion pour vous dire, en passant, que la Tunisie a besoin de ses enfants, de ses femmes. La Tunisie ira de l'avant!", a conclu le président de la République sous les cris et les applaudissements au studio pour ce défi gagné.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.