Le "e-citoyen" est une réalité

Publication: Mis à jour:
CONOMIENUMRIQUE637X394
DR
Imprimer

Aujourd’hui, il serait facile pour les observateurs de se focaliser sur la 4G++, l’explosion du marché des smartphones et les communications unifiées. La réalité est beaucoup plus profonde. Les villes intelligentes se généralisent partout dans le monde.

Singapour, Barcelone, Dubaï, ou la ville portuaire Sud-Coréenne Pusan, sont des exemples à travers lesquelles l’efficacité de l’informatique embarquée dans la création de systèmes d’informations multidimensionnels dotés d’une connectivité intelligente n’est plus à démontrer.

Cependant, ces "Smart Cities" sont aujourd’hui tributaires de la réussite ou non de la numérisation du dernier élément de la chaine. Le citoyen/usager. Grâce à la numérisation de la totalité des gestes qui correspondent à ses occupations quotidiennes, le citoyen deviendra intelligent et aura son profil "e-citoyen" dans les plateformes des villes intelligentes. Autrement dit, les activités matérialisées qu’il a l’habitude de faire tout au long de la journée, il les fera, en temps réel et en mode dématérialisé, via un échange de données entre son terminal et une interface hardware connectée à un réseau mobile.

En d’autres termes, dans les villes intelligentes, le document papier cèdera son statut de trait d’union, entre le citoyen et le gouvernement, à la data qui englobe les informations utiles.

L’utilisation des applications mobiles par les citoyens intelligents crée cette data. Certains gouvernements réfléchissent sérieusement à créer une application qui permet de faire interagir plusieurs structures gouvernementales avec les terminaux mobiles via des réseaux sans fils publics et gratuits. Ainsi, le vote, la demande d’audience, la plainte de police, le retrait de documents de l’état civil, etc. peuvent être ainsi programmés et opérés à distance via un smartphone, une tablette ou même une Smart TV.

Ces interactions sont centralisées par un serveur dans le Cloud qui sera placé sous la responsabilité de la justice numérique. La démocratisation des terminaux mobiles a donc favorisé l’apparition des profils intelligents de millions de citoyens dans le monde. Le positionnement GPS, l’appareil photo, la reconnaissance faciale, et l’adresse IP du réseau de l’opérateur seront nécessaires pour créer des citoyens engagés dans une ville intelligente. L’information électronique devient le nœud de la "smart city".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.