Huffpost Maroc mg

Abderrahim Moutaharrik, l'ex-champion de boxe thaï qui voulait frapper l'ambassade d'Israël en Italie

Publication: Mis à jour:
ABDERRAHIM
Abderrahim Moutaharrik, l'ex-champion de Muay Thai qui voulait frapper l'ambassade d'Israël en Italie | DR
Imprimer

TERRORISME - Selon la police italienne, il avait pour projet de frapper le Vatican et l'ambassade d'Israël en Italie. Mardi, Aderrahim Moutaharrik et sa femme, soupçonnés d'être liés à Daech, ont été condamnés en première instance à six et cinq ans de prison respectivement par un tribunal milanais.

L'homme, qui avait été arrêté en avril 2016, est présenté comme un ancien champion marocain de kick-boxing en Suisse par l'AFP. La presse italienne parle de son côté d'un ex-champion de boxe thaïlandaise, champion de Suisse en 2013.

Dans une vidéo mise en ligne il y a près de neuf mois par la police italienne, on peut voir Abderrahim s'entrainer dans une salle de sport ou encore quelques passages de ses combats sur le ring. Les images sont accompagnées d'une musique en arabe, qui fait référence au groupe de l'Etat islamique.

Selon le quotidien italien La Republicca, Abderrahim Moutaharrik, 24 ans, est un résident de la commune de Lecco, en Lombardie. Considéré par la police comme un "militant" de Daech, il comptait partir avec sa famille en Syrie pour combattre dans les rangs de l'organisation terroriste.

Israël et le Vatican comme cibles?

Selon les enquêteurs, l'homme est finalement revenu en Italie avec un autre projet en tête: "frapper l'ambassade d'Israël à Rome et le Vatican".

abderrahim

Le principal intéressé, lui, clame son innocence. "Abderrahim est amer, il n'arrive pas à croire à sa condamnation et continue à se déclarer innocent", a affirmé son avocat Sandro Clementi, cité par la même source.

Selon lui, Abderrahim "n'a jamais voulu frapper le Vatican. Il y a des références à sa volonté de frapper Rome, exprimée lors d'une discussion avec un ami. Mais cette phrase date de 2009". L'avocat d'Abderrahim dénonce également l'absence de preuves matérielles dans ce jugement et annonce qu'il fera appel du verdict.

abderrahim

La justice italienne a également décidé d'enlever au couple la charge de leurs enfants, âgés de 2 et 4 ans.

italie

Deux autres Marocains, mis en cause dans la même affaire, ont été condamnés à des peines allant de 4 mois à 6 ans de prison. Il s'agit d'Abderrahmane Khachia, 33 ans, résidant à Brunello, dans la province de Varese et de Wafaa Koraichi, 31 ans, qui habite elle à Baveno, dans la province de Verbano-Cusio-Ossola.

LIRE AUSSI: