En France, un immigré tunisien sur 10 n'a aucun niveau d'instruction, affirme une étude

Publication: Mis à jour:
CLASSROOM FRANCE
Eric Gaillard / Reuters
Imprimer

Le niveau d'instruction des Tunisiens immigrés en France est plus élevé que celui des compatriotes restés en Tunisie, affirme une étude de l'Institut national d'études démographiques (INED) sur le niveau d'études des immigrés au pays de Molière.

Selon cette étude, un immigré tunisien sur 10 n'a aucune instruction, alors que 20% possèdent un diplôme de l'enseignement supérieur. A titre de comparaison, un immigré marocain en France sur cinq n'a aucune instruction.

Les personnes nées en France sont peu nombreuses à n’avoir jamais été scolarisées (moins de 1 %) et près de 27 % disposent d’un diplôme de l’enseignement supérieur rapporte le rapport.

Les immigrés britanniques et chinois de France sont les plus instruits avec respectivement 50% et 43% de diplômés de l'enseignement supérieur. Les immigrés serbes, turcs et portugais de France seraient les moins instruits selon cette étude.

capture
Source: Mathieu Ichou, Population et Sociétés n° 541, Ined, février 2017

Concernant les niveaux d’instruction comparés des immigrés et des personnes restées dans leur pays de naissance, les chiffres sont éloquents. Ainsi les immigrés tunisiens âgés de 18 ans ou plus, ayant effectué leur scolarité en Tunisie et venus en France à l'âge adulte, sont 10% à n'avoir reçu aucune instruction en Tunisie, contre un taux de près de 50% pour la population tunisienne.

capture
Source:Mathieu Ichou, Population et Sociétés n° 541, Ined, février 2017

Ils sont également 30% à avoir été au moins à l'école primaire, contre 20% en Tunisie, et près de 30% ont été au collège contre près de 10 % de leurs compatriotes restés en Tunisie.

Concernant les immigrés tunisiens ayant obtenu le baccalauréat ils sont près de 15% contre près de 15% également pour ceux restés en Tunisie. Enfin concernant l'obtention d'un diplôme du supérieur, ils sont près de 15% concernant les immigrés tunisiens en France (contre moins de 10% pour ceux restés en Tunisie).

L'étude rappelle que "les niveaux d’instruction des immigrés en France sont comparés à ceux dans la population du pays d’origine ramenée à une même distribution d’âge et de sexe que les immigrés".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.