En France, 1 immigré marocain sur 5 n'a jamais fréquenté l'école

Publication: Mis à jour:
STUDENTS
En France, le niveau d'études des Marocains est plus élevé qu'au Maroc | Getty Images/Hero Images
Imprimer

ÉTUDES - Le niveau d'instruction des Marocains immigrés en France est plus élevé qu'au Maroc, mais un immigré marocain sur cinq n'a aucune instruction. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par l'Institut national d'études démographiques (INED) sur le niveau d'études des immigrés dans l'Hexagone.

Les immigrés marocains de 18 ans ou plus, ayant effectué leur scolarité au Maroc et venus en France à l'âge adulte, sont environ 30% à n'avoir reçu aucune instruction au Maroc, contre un taux de 65% pour la population marocaine.

graphique maroc
Légende: Auc.: aucune instruction / Prim.: école primaire/ Coll.: collège / Bac: baccalauréat / Sup.: enseignement supérieur

Ils sont également 30% à avoir été au moins à l'école primaire, contre 15% au Maroc, et 20% ont été au collège contre 5% de leurs compatriotes restés au Maroc.

Le taux de bacheliers marocains ou de personnes ayant au moins un diplôme de l'enseignement supérieur marocain s'élève à 10% pour les immigrés en France (contre 5% pour ceux restés au Maroc).

"Pour la plupart des pays, les immigrés en France sont plus instruits que la majorité de la population de leur pays de naissance", note l'étude de l'INED.

1 immigré marocain sur 5 n'a aucune instruction

Les immigrés marocains nés au Maroc mais qui ont suivi leur scolarité ou leurs études supérieures en France sont cependant moins diplômés que les personnes nées dans l'Hexagone.

Ils sont en effet 19% à n'avoir jamais fréquenté l'école, soit près d'un immigré marocain sur cinq, contre 1% pour les personnes nées en France. Ils sont également 19% à avoir au moins un diplôme de l'enseignement supérieur, contre 27% pour la moyenne nationale française.

Les immigrés en France les plus instruits sont les Britanniques (près de 50% ont un diplôme de l'enseignement supérieur), les Chinois (43%), suivis des Belges, des Allemands, des Roumains et des Polonais, qui ont tous plus de diplômes que les natifs de France.

Avec 27% de diplômés de l'enseignement supérieur, les immigrés sénégalais arrivent ex-aequo avec les personnes nées en France. La Tunisie, le Maroc et l'Algérie arrivent derrière, mais passent devant les immigrés espagnols, italiens, serbes, turcs et portugais qui sont moins instruits.

"Au-delà d’une situation moyenne de désavantage relatif par rapport aux natifs, les immigrés constituent donc une population aux niveaux d’instruction très divers", conclut le rapport.

LIRE AUSSI: