Les aînés sont plus intelligents que leurs frères et sœurs, selon une étude

Publication: Mis à jour:
SIBLINGS
ssj414 via Getty Images
Imprimer

Dans une nouvelle étude de l’université d’Édimbourg, des économistes soulèvent que le premier-né d’une famille a tendance à être plus stimulé intellectuellement durant ses premières années de vie que ses frères et sœurs.

L’étude note également que les aînés obtiennent souvent de meilleurs résultats lors de tests de QI.

Les chercheurs ont travaillé en collaboration avec l’université de Sydney pour analyser des données sur 5000 enfants. Chaque enfant était soumis à des tests de lecture et de vocabulaire à tous les deux ans.

Résultat : même si les enfants d’une famille recevaient le même support émotionnel de la part de leurs parents, ces derniers consacraient tout de même moins de temps à des activités stimulantes intellectuellement (comme la musique, la lecture et le bricolage) avec leurs plus jeunes.

Des études antérieures étaient parvenues à des conclusions similaires.

Selon le psychologue Ben Dattner, les aînés sont souvent plus stimulés par le dépassement personnel et le désir de plaire à leurs parents. Ils sont également mieux outillés pour occuper des postes de leader.

"Les premiers-nés sont généralement plus responsables, compétitifs et conventionnels, tandis que les plus jeunes se distinguent en étant plus joueurs, coopératifs et rebelles", expliquaient les psychologues belges Vassilis Saroglou et Laure Fiasse en 2003.

À voir également :

Close
5 raisons scientifiques qui expliquent pourquoi les aînés sont les meilleurs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Cet article initialement publié par Arti Patel sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.