Huffpost Tunisie mg

Le ministre des Affaires culturelles annonce la création du prix de la critique culturelle

Publication: Mis à jour:
MOHAMED ZINE EL ABIDINE
Facebook ministère des Affaires étrangères
Imprimer

Un prix de la critique culturelle dans la presse écrite, radiophonique, télévisée et électronique sera créé, a annoncé le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine el Abidine.

Lors de la deuxième journée de la session de formation organisée par le Centre Africain de perfectionnement des journalistes et communicateurs (CAPJC) sur le thème “La culture et le journalisme culturel”, le ministre a souligné que l’écriture journalistique est une sorte de “pro-création de l’action culturelle dès lors que le produit journalistique demeure une partie intégrante et prenante dans la diffusion et la promotion de l’actions culturelle. Il a par ailleurs fait part de la volonté du ministère de faire participer davantage les journalistes culturels dans les manifestations hors des frontières.

Evoquant les grandes lignes de la stratégie culturelle de son département, il a souligné qu’il est “insensé aujourd’hui de parler de la politique du visible” mais plutôt d’œuvrer en faveur de l’instauration de “la politique du structurel et de structurant”. C’et dans ce sens que le ministère s’emploie désormais à revoir les moyens de gestion qui sont jusqu’à présent figés dans le temps et dans l’espace.

Concernant la question de la décentralisation culturelle et de l’ancrage du principe de la culture partout et pour tous, il a rappelé que le programme “Tunisie cités des arts” s’inscrit dans cette logique et dans l’esprit de Ré-Art-appropriation de l’espace public surtout dans les régions intérieures, qui étaient pendant des années “des cités plongées dans le silence suspect”.

A cet effet, il a relevé que le ministère œuvrera à renforcer l’équilibre régional notamment en matière d’octroi de subventions pour l’organisation des festivals et diverses manifestations artistiques et culturelles.

Dans le but de dépasser “la politique de l’instantané”, le ministère, a-t-il relevé, s’est engagé dans un large chantier de réformes structurelles dans tous les secteurs. Il a tenu à réaffirmer l’importance du réseautage et de la culture participative rappelant que la loi sur le statut de l’artiste et des professions artistiques dont le texte est fin prêt pour être soumis dans les prochains à la présidence du gouvernement, a été élaborée en grande partie avec la participation de la société civile. Il a mentionné que le rôle du ministère demeure désormais d’accompagner et de créer de nouveaux concepts partant que la culture doit être un vecteur de promotion humaine et de civilité.

Répondant à une question de l’agence TAP sur la concrétisation des recommandations de la “Déclaration de Tunis” proclamée à l’issue de la première réunion des ministres de la Culture des pays membres du dialogue “5+5” de l’Ouest de la Méditerranée organisée à Tunis le 10 février 2017, le ministre a annoncé qu’un groupe d’accompagnement et de soutien est mis en place pour concrétiser les recommandations faisant savoir que la deuxième réunion se tiendra au Portugal au cours du deuxième trimestre de 2018.

LIRE AUSSI: Tunisie: Vers l'introduction de la critique musicale dans les programmes d'études supérieures

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.