Huffpost Tunisie mg

Valérie Pécresse: L'Île-de-France crée son premier partenariat avec la Tunisie

Publication: Mis à jour:
VALRIE PRCESSE
Facebook
Imprimer

Un accord de coopération décentralisée vient d’être signé entre la région île-de-France et les quatre gouvernorats du Grand Tunis (Tunis, Ariana, Manouba et Ben Arous).

Cet accord a pour objectif de renforcer les relations bilatérales entre les deux régions, a indiqué Valérie Pécresse, Présidente de la région Île-de-France, lors d’un point de presse tenu lundi soir à la résidence de l’ambassadeur de France. “Nous sommes là aujourd’hui, parce qu’il y a une anomalie, une anomalie historique,” a-t-elle martelé en ajoutant qu’il n’y a aucun partenariat décentralisé entre l’Ile-de-France et la Tunisie. "Une première entre la région Île-de-France et un territoire tunisien, qui vient confirmer le potentiel de développement entre ces deux régions", a-t-elle renchéri.

“Avec près de 400 mille franciliens qui ont des liens avec la Tunisie, cette coopération vient confirmer le potentiel de développement entre ces deux régions”, a-t-elle précisé.

Larges domaines de partenariat

Plusieurs axes de partenariat notamment en tourisme, digital et urbanisme seront en vue, a indiqué Pécresse. Elle a précisé qu'à travers ce partenariat, l'Île-de-France et la région du Grand Tunis vont développer leurs relations dans de nombreux domaines d'intervention : le développement économique et l'emploi, le développement durable, les énergies renouvelables et la transition énergétique, l'innovation et le numérique (incubateurs et start-up), l'éducation et la formation, la jeunesse et les sports, mais aussi l'aménagement du territoire, l'urbanisme et les transports publics, le tourisme et le patrimoine, ou encore la francophonie. Cet accord permettra de valoriser l’expertise des entreprises franciliennes dans ces différents domaines.

“La route du digital”

Un incubateur de startups sera lancé le 23 mars prochain, a-t-elle annoncé. Elle a précisé que ce réseau incubateur sera une plateforme technologique qui met en relation des stratups de l’Ile-de-France, de la région du Maghreb et Afrique Francophone, à savoir Tunis, Alger, Casablanca, Dakar, Abidjan et Antananarivo.

“Le digital est une formidable opportunité de développement pour le continent africain,”a déclaré Pécresse en soulignant l’importance de ce créneau notamment en Tunisie.

“L’idée serait d'accueillir des startups de Tunis pendant un mois et de leur permettre d’intégrer l’incubateur à Paris,” a-t-elle précisé. Cet échange d'expérience et de savoir faire permettra également l’ouverture d’accès aux startups et les aidera à conquérir les marchés des deux pays.

Pécresse a fait savoir qu’une rencontre a eu lieu avec le Chef du gouvernement où ils ont évoqué les éventuels partenariats technologiques en matière d’e-administration, paiement en ligne et dématérialisation de procédures. “Un vrai partenariat à faire dès que l'alliance sera échangée,”a-t-elle noté.

Le budget alloué au digital n’est pas encore fixé, a-t-elle indiqué, en précisant que le budget global du partenariat serait de 2 millions d’euros.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.