Huffpost Algeria mg

Emmanuel Macron: La colonisation "est un crime contre l'humanité" mais il ne faut pas "tomber dans la culpabilisation"

Publication: Mis à jour:
MACRON
HuffPost Algérie
Imprimer

Ils étaient près de 300, entre sympathisants et badauds à venir assister ce lundi 13 février à la réunion publique du candidat à l’élection présidentielle française Emmanuel Macron à l’Hotel Sofitel d’Alger. Arrivé avec plus d’une heure de retard, l’ancien ministre français de l’Economie s’est adonné à un véritable exercice de charme pour séduire les membres de son comité de soutien algérois, et à travers eux les Français d’Algérie.

Dans un entretien accordé à Echorouk News, Emmanuel Macron dit vouloir "renforcer la coopération sur le plan diplomatique et sécuritaire, mais aussi culturel, scientifique et éducatif".

"L’Algérie est un pays avec lequel la relation est clé compte tenu des nombreux Algériens qui vivent en France, et du fait que les défis de l’avenir soient conjoints aux deux pays", précise l’ancien ministre français de l’Economie qui dit croire à "un axe entre Paris et Alger". "La France doit aider l’Algérie à diversifier son économie et à former ses élites et aider aussi les Algériens sur le plan de sa sécurité", ajoute Emmanuel Macron qui estime que "les défis algériens sont les défis français" et que notre pays a toute sa place dans la stratégie française de repenser ses relations avec l’Afrique.

Emmanuel Macron note que depuis décembre 2012, et la visite d’Etat de François Hollande, "les choses se sont beaucoup apaisées malgré les péripéties qui sont venues gripper cette relation". Il propose en tant que président deux façons de faire, la première est d’avoir une politique précautionneuse, dense et forte à l’égard du passé de la France.

Emmanuel Macron qui dit vouloir "réconcilier les mémoires", reconnait en que "des choses atroces, de la barbarie et des crimes contre l’humanité ont été commis". Son objectif est de réparer cela et de reconstruire un avenir "volontaire et volontariste" entre l’Algérie et la France.

En novembre dernier, l’ancien ministre français de l’Economie déclarait au magazine le Point que la colonisation incluait des éléments de civilisation et des éléments de barbarie. Lors de cet entretien, il estime que ces propos ont été sortis de leur contexte et qu’il ne parlait pas que de l’Algérie.

Emmanuel Macron en profite pour clarifier sa position à ce sujet. Il considère comme inadmissible de faire la glorification de la colonisation, et rappelle qu’il de tout temps condamné la colonisation comme un acte de barbarie. Pour Emmanuel Macron, "la colonisation fait partie de l’Histoire française, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie, et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes".

Le chef du mouvement En Marche précise toutefois qu’il ne faut pas balayer tout ce passé et qu’il ne faut pas tomber dans la culture de la culpabilisation sur laquelle on ne construit rien.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.