Huffpost Maroc mg

États-Unis: Refoulé, un athlète d'origine marocaine interrogé sur une "connaissance" en Syrie

Publication: Mis à jour:
YASSINE ABER
Refoulé, un athlète d'origine marocaine interrogé sur une "connaissance" en Syrie | La Tribune
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Le Maroc n'est pas concerné par le décret anti-immigration signé par Donald Trump, suspendu entre temps par la justice américaine. Yassine Aber, un jeune athlète canadien d'origine marocaine, s'est vu pourtant refuser cette semaine l'entrée aux Etats-Unis.

Avant d'être refoulé, cet étudiant de l'Université de Sherbrooke a été interrogé par la douane américaine sur une personne qu'il connaîtrait et qui serait partie combattre en Syrie il y a trois ans. Selon La Presse canadienne qui rapporte l'information ce samedi, il s'agirait d'un ancien étudiant de Sherbrooke du nom de Samir Halilovic.

Une photo mise en cause

Lui et Yassine Aber apparaissent "côte à côte" sur une photo qui date de 2014. Le cliché était toujours en ligne sur Facebook vendredi après-midi, précise le journal canadien. Six autres jeunes hommes, dont l'identité n'a pas été précisée, y sont également.

L'athlète, lui, dit qu'il "ne le connaît pas personnellement, mais c'est une connaissance".

Yassine Aber, 19 ans, étudie la kinésiologie à l'Université de Sherbrooke. Selon Radio-Canada.ca, il s'est vu refuser l'entrée aux États-Unis jeudi, au niveau du poste-frontière de Stanstead, bien qu'il avait un passeport canadien en règle. Le jeune athlète a été retenu pendant cinq heures, avant d'être refoulé au Canada. Il n'était pas tout seul.

"On est arrivés à la douane à 13h30. J'étais avec un entraîneur et cinq autres athlètes. En arrivant, ils nous ont demandé de sortir du véhicule et de donner nos passeports. Ils m'ont demandé mon téléphone et mon mot de passe ", a-t-il raconté à Radio-Canada Estrie.

Emmené deux dois dans un bureau

Il a aussi été interrogé sur ses habitudes. "Ils m'ont amené à deux reprises dans un bureau avec un agent. Ils m'ont fait remplir des papiers et m'ont fait parler de moi, d'où je viens, où je suis né. À la fin de la journée, ils m'ont dit que je ne pouvais pas entrer aux États-Unis".

L'athlète, natif de Québec, a vécu toute sa vie au Canada. Ses deux parents sont d'origine marocaine.

La mésaventure de cet athlète intervient quelques jours seulement après le refoulement d'une autre Canadienne d'origine marocaine. Fadwa Alaoui a été empêchée, elle aussi, samedi dernier d'entrer avec sa famille aux États-Unis. Aucune raison valable ne leur avait alors été présentée.

LIRE AUSSI: