Huffpost Tunisie mg

La Tunisie 11ème pays au monde dans la consommation d'eau conditionnée

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La consommation d’eau minérale a connu un grand essor en Tunisie, notamment au cours de ces dernières années surtout avec les problèmes hydrauliques qui sévissent actuellement dans le pays et l’eau du robinet qui devient de plus en plus rebutante pour certains consommateurs.

Même si les responsables ont affirmé que l’arrière-goût terreux de l’eau de robinet ne représente guère de dangers pour le consommateur, l’eau minérale s’invite aujourd’hui comme un produit de première nécessité dans le panier des ménages tunisiens. D’où la vente galopante des bouteilles d’eau en plastique.

En effet et selon les derniers chiffres dévoilés par Rezig Oueslati, Directeur Général de l'Office National du Thermalisme et d'hydrothérapie de l’ONTH lors d’une conférence organisée récemment, la Tunisie occupe actuellement la 11ème place mondiale en matière d’utilisation des bouteilles d’eau en plastique et produit aux alentours d’un milliard 400 millions de bouteilles par an, soit l’équivalent de 127 litres d’eau conditionnées pour chaque citoyen.

Bientôt l’entrée en production de 10 nouvelles unités de conditionnement d’eau minérale
La hausse du niveau de consommation locale et l’accroissement de la demande étrangère notamment celle provenant des pays voisins dont essentiellement la Libye fait de cette industrie, une activité prometteuse.

Aujourd’hui, quelque 21 sociétés opèrent dans le secteur générant 3000 postes d’emplois. Selon la même source, près de 10 nouvelles unités de conditionnement d’eau minérale entreront bientôt en production à Kasserine, Siliana, Sidi Bouzid, Zaghouan et Tataouine et créeront environ 560 postes d’emploi.

Le secteur présente ainsi de fortes potentialités de croissance surtout avec la crise hydrique en Tunisie.

Quelle stratégie nationale pour le déficit hydrique ?

Aujourd’hui, nombreuses régions sont privées d’eau potable, ce bien vital de première nécessité. Les coupures d’eau deviennent une monnaie courante même dans les quartiers les plus huppés de la capitale.

La rareté de l’eau est une réalité indéniable non seulement en Tunisie mais aussi pour d’autres pays. « La Tunisie est l’un des pays d’Afrique du Nord où la ressource en eau est la plus rare (450m3/hab/an). Elle est, par ailleurs, très mal répartie, avec 80% qui se situe dans la partie nord du pays.

La forte croissance de la population et de la demande constitue une autre problématique majeure, ainsi que la salinité des eaux », note un rapport sur les enjeux de l’eau et de l’assainissement en Tunisie. Une stratégie nationale a été lancée pour lutter contre les risques de pénurie de l’eau potable à l’horizon 2050.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.