Suspicions autour de la loi du premier logement : le gouvernement rectifie le tir

Publication: Mis à jour:
IMMO
DR
Imprimer

Le président de la commission des Finances, des planifications et du développement au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et député du bloc du Front populaire, Mongi Rahoui, a déclaré, sur les ondes de Mosaïque FM, que quelques-uns de ses collègues et lui-même ont déposé un recours concernant le programme du premier logement auprès de l’Instance nationale de lutte contre la corruption.

Selon Mongi Rahoui, cette loi contient une fraude et une corruption. Le président de la commission des Finances a de même indiqué que ses collègues ont présenté une demande au président de l'Assemblée pour qu’il autorise une séance plénière qui sera dédiée à une audition de la ministre de Finances et du ministre des Equipements.

LIRE AUSSI: Tout savoir sur le programme "premier logement"

Invitée de la radio Express FM, la députée du Courant démocratique et membre de la commission des Finances à l’ARP, Samia Abbou, est revenue sur le dossier.

Selon l’intéressée, le projet du premier logement contient une preuve claire et nette de corruption. L’article 63 stipule que les acheteurs (faisant partie de la classe moyenne) achètent directement de la part des promoteurs. Sauf que ces mêmes promoteurs sont nommés dans l’article ce qui est, toujours selon la députée, anticonstitutionnel.

Pour Samia Abbou, cette précision risque d’influencer encore plus le prix de l’immobilier et, pour elle, l’Etat est en train de tout faire afin de maintenir la hausse des prix au niveau de l’immobilier.

Revenant sur l’autorisation accordée aux Libyens pour qu’ils puissent acheter leurs propres maisons en Tunisie, Samia Abbou a indiqué que ce gouvernement ne travaille pas sur des principes et des bases clairs mais qu’il œuvre afin de répondre aux intérêts de quelques lobbys.

Réagissant à ces déclarations, le ministre des Equipements, Mohamed Salah Arfaoui, a indiqué, sur les ondes de Shems Fm, que le gouvernement compte publier un nouveau texte concernant le premier logement qui permettra à ceux qui comptent en bénéficier d’acheter leur logement sans les obliger à aller vers un promoteur immobilier en particulier.

Rappelons que la première version de la loi du premier logement a été publiée dans le Journal officiel de la République tunisienne (JORT) le 31 janvier dernier.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.