168 cellules terroristes démantelées depuis le 11 septembre 2001 au Maroc

Publication: Mis à jour:
BCIJ
168 cellules terroristes démantelées au Maroc depuis le 11 septembre 2001 | Stringer . / Reuters
Imprimer

SÉCURITÉ - Les autorités marocaines ont démantelé 168 cellules terroristes depuis les attentats terroristes du 11 septembre aux Etats-Unis en 2001. C'est ce qu'a fait savoir, jeudi à Rabat, le wali et directeur général de la Coopération internationale au ministère de l’Intérieur, Mohamed Moufakir.

Près de 50 cellules, parmi les 168 démantelées, sont en relation avec les foyers de tension, en particulier l’Afghanistan, le Pakistan, l’Irak, la Syrie et le Sahel, a indiqué le responsable marocain lors de son intervention devant un séminaire sur la lutte contre le terrorisme en Méditerranée, à la Chambre des conseillers.

Selon lui, le démantèlement de ces cellules a permis l’arrestation de 2.963 mis en cause et l’avortement de 341 plans criminels.

1.600 combattants marocains

Plus de 1.600 Marocains sont partis combattre dans ces foyers de tension, dont 147 qui sont revenus au Maroc. 132 autres ont été arrêtés et présentés à la justice durant cette période, alors que six personnes ont été interpelées lors de leur tentative de quitter le territoire marocain.

Selon Mohamed Moufakir, la stratégie marocaine de lutte contre le terrorisme se base sur une approche globale et proactive, avec le renforcement de l’arsenal juridique, la réforme du champ religieux et la consolidation du développement socio-économique, de la culture des droits de l’Homme, entre autres.

Le Maroc a renforcé sa coopération sécuritaire avec ses différents partenaires, dont l’Espagne, ce qui a permis de démanteler plusieurs réseaux terroristes chargés du recrutement des candidats au combat, a-t-il rappelé. Le royaume a, selon le responsable, aussi mis son expérience à la disposition de ses partenaires du Grand Sahara et du Sahel et veut toujours contribuer au renforcement de la coopération anti-terroriste au Maghreb.

Le séminaire organisé par la Chambre des conseillers s’inscrit dans le cadre de la visite au Maroc, du 8 au 11 février, d’une délégation de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée représentant les pays du dialogue 5+5.

LIRE AUSSI: