Istiqlal : Chabat commence sa purge

Publication: Mis à jour:
CHABAT
MAP
Imprimer

POLITIQUE - Les lignes de fracture au Parti de l’Istiqlal continuent de se creuser. Après la polémique autour des déclarations du SG du Parti au sujet de l’éventuelle "marocanité" de la Mauritanie, plusieurs membres, dont les plus éminents et les plus anciens, se sont désolidarisés de Hamid Chabat.

Ce dernier a donc décidé de réagir par la manière forte, en lançant des procédures disciplinaires contre les frondeurs. Pour avoir commis des "infractions contraires au règlement du parti et avoir nui à ses intérêts", la Commission disciplinaire du Parti de l’Istiqlal a sanctionné le trio Yasmina Baddou, Karim Ghellab et Taoufiq Hejira. Le verdict est tombé le 9 février et consiste en la suspension des membres pour une durée de 18 mois, la sanction la plus sévère après l’expulsion.

Contacté par nos confrères de TelQuel, suite à la décision du Conseil de discipline, Karim Ghellab déclare "ne pas reconnaitre cette décision qui n'a aucune valeur juridique et politique". Selon lui, la commission d'arbitrage est "sous l'emprise de Hamid Chabat, ce qui signifie qu’elle est juge et partie à la fois".

LIRE AUSSI: