Huffpost Algeria mg

"Connected Traffic Cloud": La solution d'Ericsson pour la sécurité routière en Algérie

Publication: Mis à jour:
CONNECTED TRAFFIC CLOUD
DR
Imprimer

Ericsson a présenté récemment sa solution "Connected Traffic Cloud", une plateforme Cloud pour le partage de données en temps-réel sur les conditions du trafic routier.

L’équipementier Ericsson veut contribuer à la lutte contre l’insécurité routière en Algérie. La société suédoise a en effet participé le 25 Janvier dernier, en tant que partenaire technologique, à un séminaire consacré au rôle des TIC dans la sécurisation des routes sous le thème « les TIC, une réponse efficace à l’insécurité routière ».

Organisé par le Centre National de Prévention et de Sécurité Routière (CNPSR), cette rencontre était une occasion pour les deux parties pour travailler ensemble sur un programme d’encadrement technologique au profit des cadres des entités impliquées dans la lutte contre les accidents de la route.

« Ericsson, en tant que concepteur de solutions IT, envisage de contribuer efficacement à l’amélioration de la sécurité routière en présentant le «Connected Traffic Cloud», une plateforme Cloud qui permet le partage de données en temps-réel sur les conditions du trafic entre les véhicules connectés et les autorités de régulation routière », a indiqué le Directeur Général d’Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki.

« A travers le « Connected Traffic Cloud », les autorités routières ont non seulement accès aux données utiles pour la gestion du trafic mais également la possibilité de communiquer aux conducteurs les alertes qui pourraient certainement sauver leur vie », a-t-il ajouté lors de la rencontre.

La plateforme d’Ericsson collecte et réparti, en temps réel, des données liées aux conditions du trafic et de l’état des routes, aussi bien pour informer les conducteurs dont les véhicules sont dotés d’un kit de connexion, que les autorités chargées de la régulation du trafic routier.

L’infrastructure réseau de la solution « Connected Traffic Cloud » est hébergée dans le Cloud d’Ericsson, celle-ci s’appuie sur les technologies analytiques et de gestion du big data du fournisseur. Autrement dit, les autorités routières auront non seulement accès à toutes les données qui proviennent des voitures « connectées » mais peuvent également faire parvenir aux conducteurs toutes les informations susceptibles de sauver des vies humaines.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les accidents de la route sont responsables de la mort de 1,24 millions de personnes chaque année. Les causes humaines des accidents dépassent largement les causes techniques.

« Les principales causes des sinistres routiers sont dus au facteur humain à hauteur de 96% en raison du non-respect du code de la route, des dépassements dangereux, à l’excès de vitesse ou encore à la somnolence au volant, et dont sont majoritairement responsables les jeunes âgés entre 18-29 ans », a affirmé le Directeur Général du Centre National de Prévention et de Sécurité Routière, Ahmed Nait El Hocine, lors de la rencontre organisée le 25 janvier dernier.

La couverture des réseaux mobiles, une aubaine

L’évolution rapide des technologies mobiles en Algérie, comme la 3G et la 4G, ainsi que la démocratisation de l’utilisation des smartphones, sont en train de changer la manière dont les usagers de la route interagissent avec le monde qui les entoure.

Des expériences non institutionnelles très intéressantes, comme le site Info Trafic Algérie dont la page Facebook atteint près de 190.000 fans, montrent qu’il y a un intérêt croissant chez les conducteurs algériens d’utiliser les technologie mobiles pour informer et s’informer sur l’état du trafic routier.

Les organismes chargés de réguler le trafic routier n’ont qu’à se concentrer sur les plateformes Cloud pour mettre la mobilité au service de la lutte contre l’insécurité routière. L’entrée en activité du Cloud d’Ericsson dans le pays contribuera certainement à réduire l’écart séparant le rêve technologique de la réalité des réseaux et des services.

Selon les explications présentées par Ericsson, lors de la rencontre du CNPSR, la solution de la firme suédoise devrait participer à une autoroute Est-Ouest plus sûre et plus intelligente, et ce grâce à la couverture radio des réseaux téléphoniques mobiles.

La pertinence de la solution « Connected Vehicle Cloud » pour l’écosystème des TIC n’est plus à démontrer. Elle permet plus d’agilité dans l’infrastructure réseau des systèmes d’information, la localisation à distance de l’infraction des automobilistes, la sanction en temps réel, la relance du marché du développement des applications, l’affichage multi support des informations du trafic routier, la vérification à distance de la validité de l’assurance automobile et du contrôle technique du véhicule.

Toutes ces capacités vont transformer l’expérience vécue par les conducteurs à l’intérieur du véhicule et permettre aux équipementiers automobiles (et même télécoms) de gérer l’expérience client, améliorer la qualité des produits et profiter de nouvelles opportunités de marchés. Ce qui va certainement contribuer à créer de nouveaux moyens de communication pour les conducteurs et les passagers et positionner l’approche Cloud comme un modèle économique et technologique totalement adapté aux solutions de la lutte multidimensionnelle contre l’insécurité routière.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.