Les 2/3 des Tunisiens sont "pessimistes", selon ce sondage

Publication: Mis à jour:
TUNISIA FLAG
Tunisians wave their national flag and chant slogans during a march against extremism outside Tunis' Bardo Museum on March 29, 2015. Thousands of Tunisians set off for a march 'against terrorism' through the capital following the massacre of foreign tourists at the country's national museum. AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Réalisé par Sigma Conseil, le baromètre politique pour le mois de janvier 2017 vient d’être dévoilé aujourd’hui, mardi 7 février 2017. Selon ce sondage, 68% des Tunisiens se trouvent pessimistes et estiment que la Tunisie est sur la mauvaise voie. “Comparant au mois précédent, ce taux a grimpé de 5%,” a indiqué Hassen Zargouni sur les ondes de Mosaïque Fm. “Ce n’est pas une situation habituelle pour un pays méditerranéen,” a-t-il dit.

Zargouni a expliqué que la moyenne mondiale des pays qui pensent qu’ils sont dans la mauvaise voie est de 63%. “Avec 96%, le Mexique est le pays le plus pessimiste,”a-t-il précisé. Quant à la France, le taux de pessimisme y est de 88%, selon ses dires. Le Brésil, le pays de la Samba, n’a pas échappé à la vague de pessimisme. “83% des Brésiliens pensent que le pays dévie dans la mauvaise direction,” a noté Zargouni en ajoutant que la Suède est parmi les pays les plus suicidaires du monde.

Concernant les pays les plus optimistes, c’est la Chine qui se trouve en tête de peloton avec seulement 10% des personnes qui pensent que le pays va dans la mauvaise voie. Zargouni a précisé que les Indiens, les Argentins et les Canadiens considèrent que leur pays sont sur la bonne direction.

Revenant sur la scène politique, le sondage a révélé une stagnation politique. “Il n’y a que les élections et la compétitivité qui peuvent donner un nouveau souffle à la scène politique,” a estimé Zargouni. “Rien n’a changé par rapport au mois dernier,” a-t-il précisé.

Publié par le journal “Al Maghreb”, ce baromètre politique dévoile qu’Abdelfattah Mourou arrive en tête parmi les personnalités préférées des Tunisiens. Il est suivi de Safi Saïd, Néji Jelloul, Samia Abbou et Mehdi Jomâa.

Tandis que les personnalités que les Tunisiens veulent voir mises à l’écart dans le monde politique, on trouve Hechmi El Hamdi (79%), suivi du président de la République, Béji Caied Essebsi (74%) et du président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi (70%).

LIRE AUSSI: Rached Ghanouchi, Mohsen Marzouk et Hafedh Caïd Essebsi, les personnalités les moins appréciées par les Tunisiens? (sondage)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.