Huffpost Maroc mg

Martin Weill de "Quotidien" a laissé une pro-Trump sans voix en lui rappelant un fait important du "Muslim Ban"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MÉDIAS - Martin Weill, reporter globe-trotter de l'émission française "Quotidien", a atterri à Los Angeles en plein bras de fer juridique autour du "Muslim ban", le décret de Donald Trump qui vise à interdire l'entrée sur le sol américain aux ressortissants de sept pays musulmans.

Le décret a été bloqué par un juge fédéral vendredi 3 février et l'administration Trump fait appel. C'est dans ce contexte tendu que Martin Weill a fait son arrivée à l'aéroport de Los Angeles samedi. Dès sa sortie de l'avion le journaliste de "Quotidien" s'est retrouvé happé dans une manifestation anti "Muslim Ban" comme le montre la vidéo en tête d'article diffusée lundi soir dans l'émission de Yann Barthès.

Martin Weill a tendu son micro aux anti-Trump, mais il a également rencontré quelques supporters du 45e président des États-Unis et de sa politique migratoire. Parmi ces soutiens, une femme tenant une pancarte avec l'inscription "L'islam n'est pas une religion pacifique, fermez les frontières". Face au discours de cette militante, le journaliste rappelle qu'il n'y a jamais eu d'attaque terroriste commise sur le sol américain par un ressortissant des sept pays musulmans concernés par le "Muslim Ban". Face à l'argument du 11 septembre, il rappelle que l'Afghanistan n'est pas concerné par le décret. Et là, la militante se décompose.

Depuis que cette séquence a été tournée, Donald Trump défend toujours "l'autorité du président" et la légalité de son décret anti-immigration devant la Cour d'appel. La Cour doit statuer sur la suspension du "Muslim Ban" ou non mardi après midi aux États-Unis (à minuit en France).

LIRE AUSSI: