Tunisie: "Koukhra", cette drogue qui s'infiltre chez les jeunes

Publication: Mis à jour:
DATURA
Truengtra_Paejai via Getty Images
Imprimer

La pénurie de "Zatla", mais aussi les conséquences légales qu'elle engendre, n'a pas laissé les jeunes si sobres que ça.

Si le cannabis se fait rare, c'est vers d'autres substances que les jeunes se sont tournés, une substance des plus dangereuses, si on en croit les témoignages, substance dont les effets durent pendant des jours, et qui laissent des séquelles à jamais, qui vont jusqu'à l'internement psychiatrique, pour ne pas parler des risques de noyades ou de chutes.

On la nomme la "Koukhra" ou "Datura" en anglais! C'est une plante toxique, hallucinogène, aux effets secondaires très désagréables.
Pour résumer, on la surnomme "trompette de la mort". Une plante qui était associée à la magie noire également.

Récemment, à Sousse, un individu a procuré la Koukhra à des élèves du lycée Enfidha. Les 22 élèves ont été hospitalisés et se trouvent dans un état critique selon un correspondant de Mosaique fm.

"Cette plante est source d'alcaloïdes. Ces substances ont des bienfaits sur la santé, elles sont anti-asthmatiques ou encore antitussives. Mais à fortes doses, elle devient dangereuse." explique Hajer Dahmani, docteur en pharmacie et pharmacienne de la santé publique, au HuffPost Tunisie "En effet, beaucoup de personnes la consomment pour ses effets psychotropes, hallucinogènes, ils la fument, la mangent crue ou en font des tisanes, etc."

Sensations fortes, hallucinations auditives et visuelles. Les différents témoignages sur le forum "psychoaactif" vont des théories du complot à des visions d'extraterrestres ou encore de tsunami, certains se promènent nus dans la rue, ils hurlent, pleurent, tapent sur les murs. L'amnésie s'en suit et plusieurs de ces épisodes paranoïaques s'oublient.

En Tunisie, la commercialisation des médicaments à base de plantes n'est généralement pas contrôlée, "Une loi contrôlant ces produits sera bientôt instaurée en Tunisie, mais pour le moment, il n'existe aucun contrôle!" affirme encore Hajer Dahmani.

La Datura provoque des effets secondaires insupportables, la gorge devient tellement sèche que ça ressemble à une sensation d'étouffement. Toutes les muqueuses deviennent sèches aussi: yeux, bouche, anus, vagin...
Elle augmente la pression artérielle et le rythme cardiaque, jusqu'à la tachycardie.

"La datura est très vénéneuse, c'est la plante la plus toxique de toutes les solanacées, ce qui la rend potentiellement dangereuse même pour un usage chamanique." lit-on sur l'article de psychoactif

Une plante à double tranchant, qui peut guérir et tuer. Et voilà qu'elle est arrivée entre les mains de jeunes inconscients, procurée par un individu n'appartenant pas à l'établissement, selon l'enquête.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.