Une entreprise espagnole veut relier Madrid à Tanger en moins d'une heure grâce à l'Hyperloop

Publication: Mis à jour:
HYPERLOOP
Hyperloop: Bientôt un Madrid-Tanger en moins d'une heure? | AOL, Roberto Baldwin
Imprimer

INNOVATION - C'est un projet qui pourrait révolutionner notre mode de transport. Une entreprise espagnole travaille actuellement sur le développement de l'Hyperloop, un projet de recherche collaboratif lancé par l'ingénieur sud-africain Elon Musk, fondateur de SpaceX et Tesla.

Ce système de transport futuriste à grande vitesse fait l'objet d'un concours international, "l'Hyperloop One Global Challenge". 35 porteurs de projet ont été sélectionnées par la société américaine Hyperloop One sur plus de 2.600 projets présentés pour le développement de cette nouvelle technologie.

Plus de 1.000 km/h

Parmi eux figure une équipe espagnole, Primex Team, composée d'une vingtaine de profils. Étudiants, ingénieurs et experts en droit sont supervisés par la Fondation Université-Entreprise, une organisation basée à Madrid qui aide les élèves à se présenter à ce type de concours. Ils planchent actuellement sur le projet afin de relier Madrid à Tanger en moins d'une heure, soit en un peu moins de temps qu'en avion (1h20).

Selon le chef du projet Luis Gonzalez Lorenzo, interrogé par le quotidien espagnol El Independente, ce nouveau moyen de transport permettrait d'assurer "une liaison stable" entre l'Afrique et l'Europe, "sans influence des marées ou des conditions météorologiques", contrairement au bateau ou au train.

Concrètement, l'Hyperloop se présente sous la forme d'un tube dans lequel sont propulsées des capsules transportant des voyageurs ou des marchandises à plus de 1.000 km/h.

Tunnel flottant

Pour le projet espagnol, un "tunnel flottant" sous-marin serait installé à l'aide de flotteurs dans le détroit de Gibraltar, la profondeur des eaux (allant jusqu'à 800 mètres) ne permettant pas de construire un tunnel sous la terre comme celui entre la France et le Royaume-Uni sous la Manche.

Ce projet, dont le coût n'a pas encore été dévoilé, aurait sans aucun doute un impact social et économique fort sur l'Espagne et le Maroc. "Il faut imaginer l'Afrique dans 50 ans. C'est le continent de l'avenir", estime Luis Gonzalez Lorenzo, qui précise que Tanger n'a pas été choisie au hasard. "C'est un hub du commerce et du développement. (...). La ville peut être une passerelle vers l'Afrique, et l'on pourrait ensuite étendre le projet jusqu'au Nigeria ou d'autres zones", ajoute-t-il.

Le 27 avril, l'équipe présentera son projet à Londres. D'ici là, Ryan Kelly, directeur du marketing chez Hyperloop One, a été chargé d'effectuer le suivi du projet.

La société américaine a déjà signé un accord avec les Émirats arabes unis en novembre dernier pour construire le premier Hyperloop en 2020, à l'occasion de l'Exposition universelle. Il reliera Dubaï à Abou Dhabi en 12 minutes au lieu de 1h50 en voiture.

LIRE AUSSI: