Airbnb a volé la vedette aux autres pubs du Super Bowl 2017 avec son message surprise à Donald Trump

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Airbnb a surpris ce dimanche 5 février avec une publicité, diffusée lors du Super Bowl 2017, prônant notamment la tolérance envers toutes origines et religions, en pleine tourmente autour du décret anti-immigration de Donald Trump.

"Nous pensons que qui que vous soyez, d'où que vous soyez, qui que vous aimiez, ou en qui vous croyiez, nous avons tous notre place, plus vous acceptez, plus le monde est beau", a-t-on pu voir défiler sur fond de visages de personnes d'origines diverses et variées (voir ci-dessous).

Au cas où le message à la nouvelle administration américaine n'aurait pas été assez clair, la plateforme de réservation d'hébergement chez l'habitant a lancé le mot clef "#weaccept" ("nous acceptons") sur les réseaux sociaux et le directeur général d'Airbnb, Brian Chesky, a tweeté, quelques instants après la diffusion du film publicitaire sur la chaîne Fox:

"Nous allons verser 4 millions de dollars sur quatre ans au Comité international de secours (IRC)", une ONG qui aide les réfugiés dans le monde, "pour subvenir aux besoins des populations déplacées dans le monde", a-t-il écrit en annonçant aussi que la plateforme tenterait d'abriter 100.000 personnes dans le besoin sur les cinq prochaines années.

Contrairement à la plupart des autres annonceurs du Super Bowl, Airbnb n'avait rien laissé fuiter du contenu de son spot, ce qui a encore accentué l'effet lors de sa diffusion. Avec son film publicitaire, Airbnb a volé la vedette à un autre spot qui avait déclenché un début de polémique, celui du brasseur américain Budweiser.

Comme le rapporte le New York Times, alors que ces clips sont normalement préparées des mois à l'avance, Airbnb a concocté son spot en urgence, en seulement trois jours, quand un espace publicitaire s'est trouvé être encore vacant.

Le coup de communication d'Airbnb se situe dans la lignée des prises de position des dirigeants de l'entreprise, qui ont publiquement critiqué le décret migratoire pris par Donald Trump il y a dix jours, et a reçu de nombreuses félicitations sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI: