Législatives 2017: révision exceptionnelle des listes électorales du 8 au 22 février

Publication: Mis à jour:
ELECTIONS ALGERIA
Election workers count ballots at the end of voting for presidential election at a polling station in Algiers April 17, 2014. Algerians voted on Thursday in an election President Abdelaziz Bouteflika is expected to win after 15 years in power, despite speaking only rarely in public since suffering a stroke in 2013. REUTERS/Zohra Bensemra (ALGERIA - Tags: POLITICS ELECTIONS) | Reuters Archives
Imprimer

La révision exceptionnelle des listes électorales, qui se déroulera du 8 au 22 février prochains, en prévision des législatives du 4 mai de l'année en cours, sera marquée, cette année, par l'introduction en force des technologies de l'information et de la communication.

Cette révision exceptionnelle intervient après la révision annuelle qui a eu lieu du 1er au 30 octobre 2016 pour permettre aux citoyens ayant atteint l'âge de 18 ans révolus au jour du scrutin non-inscrits sur les listes électorales à s'inscrire dans leur commune de résidence.

Contrairement aux précédents rendez-vous électoraux, les prochaines élections bénéficieront notamment des avantages offerts par les nouvelles technologies, dont l'actualisation des listes électorales, grâce au registre national de l'état civil (informatisé) qui évite la double inscription et facilite la radiation.

L'introduction des TIC permettra ainsi à l'administration d'établir des listes électorales des citoyens d'une manière très aisée et rapide conformément à la loi organique relative au régime électorale, qui stipule que "nul ne peut être inscrit sur plusieurs listes électorales".

Les nouvelles technologies devraient également faciliter la révision des listes électorales lesquelles ont subi de grandes modifications en raison de nombreuses opérations de relogements effectuées dans de nombreuses régions du pays.

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, avait estimé en novembre dernier, à l'issue de l'opération de révision annuelle des listes électorales, que le corps électoral était composé de "22.079.578 électeurs, avant la fin du délai des recours".

M. Bedoui a affirmé, par ailleurs, que "les prochaines élections seront d'un plus haut niveau" et que la nouvelle constitution sera "le principal garant de la transparence et de la régularité des élections, grâce aux lois qu'elle renferme, ainsi que la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), qui sera indépendante à 100%".

Sur le plan de l'organisation, les prochaines législatives se dérouleront dans le cadre de la Constitution adoptée en février 2016, qui a institué une Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) et introduit de nouvelles garanties de transparence et de probité, ayant eu pour corollaire la révision de la loi portant régime électoral.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.