Donald Trump donne sa définition de son décret, la petite Syrienne Bana Alabed lui répond

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
U.S. President Donald Trump speaks before the swearing-in ceremony of Rex Tillerson, U.S. Secretary of State for President Donald Trump, not pictured, in the Oval Office of the White House in Washington, D.C., U.S., on Wednesday, Feb. 1, 2017. Tillerson won Senate confirmation as secretary of state after lawmakers split mostly along party lines on President Trump's choice of an oilman with no government experience but a career negotiating billions of dollars of energy deals worldwide. Photograph | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Dans l'un de ses nombreux tweets quotidiens, Donald Trump s'est exprimé sur son décret anti-immigration ce mercredi 1er février.

Promulgué le 27 janvier par le président américain, ce décret interdit l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays musulmans.

"Tout le monde se demande si oui ou non c'est une EXCLUSION. Appelez-cela comme vous voulez, c'est le fait de garder les mauvaises personnes (avec de mauvaises intentions) en dehors du pays ! "

Parmi les réponses à ce tweet, figure celle du compte de Bana Alabed, une Syrienne de 7 ans.

"Suis-je une terroriste?"

Par le décret anti-immigration de Donald Trump, sont directement concernés tous les Syriens, dont le pays est ravagé par la guerre depuis 2011. Ils sont interdits d'entrée sur le territoire américain jusqu'à nouvel ordre.

Bana Alabed n'est en fait pas une parfaite inconnue sur les réseaux sociaux. Cette fillette syrienne était devenue célèbre pour ses tweets durant le siège d'Alep. De septembre à décembre 2016, Bana avait publié des messages avec sa mère sur l'enfer quotidien dans la ville syrienne, livrant des tranches de vie émouvantes dénoncées comme de la propagande par le régime du président Bachar al-Assad

"C'est mon endroit de lecture où je voulais commencer à lire Harry Potter, mais il a été bombardé. Je n'oublierai jamais. - Bana"

"Bonsoir mes amis. Que faites-vous aujourd'hui? Je suis heureuse d'avoir perdu deux autres dents. - Bana"

Lettre ouverte à Trump

La semaine dernière, Bana Alabed avait lancé un appel à l'aide pour les enfants syriens dans une lettre ouverte à Donald Trump, rapportait la BBC.

"Je fais partie des enfants syriens qui ont souffert de la guerre en Syrie", écrivait Bana Alabed dans cette lettre, évacuée en décembre d'Alep vers la Turquie. Elle expliquait à Donald Trump que son école à Alep a été détruite par les bombardements et que des amis à elle sont morts.

"Maintenant en Turquie, je peux sortir et m'amuser. Je peux aller à l'école même si je ne l'ai pas encore fait. Voilà pourquoi la paix est importante pour tout le monde, y compris pour vous", écrivait-elle. "Mais des millions d'enfants syriens ne sont pas comme moi en ce moment et souffrent dans différentes régions de Syrie, poursuivait-elle. Vous devez faire quelque chose pour les enfants de Syrie parce qu'ils sont semblables à vos enfants et méritent de vivre en paix comme vous".

La nouvelle administration américaine de Donald Trump s'est dite ouverte à une coopération avec la Russie contre les jihadistes de Daech en Syrie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.