Huffpost Algeria mg

Les avocats de Tlémcen interdits d'utiliser les réseaux sociaux

Publication: Mis à jour:
FACEBOOK APP
Photo d'illustration | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Tlémcen, Me Tahar Reguig, a interdit aux juristes d'utiliser les réseaux sociaux, menaçant de suspension et de mesures "correctionnelles" ceux qui ne respectent pas sa décision, selon un document signé en son nom.

"Il est strictement interdit à l'avocat d'utiliser son nom ou un pseudonyme sur les réseaux sociaux", lit-on dans le document. "Tout commentaire en rapport avec les avocats ou le droit sur ces sites est interdit", ajoute Me Reguig.

Citant des motifs de "déontologie", le bâtonnier donne aux avocats un délai jusqu'au 5 février 2017 pour se plier à cette décision.

avocat

En novembre dernier, le bâtonnier de l'ordre des avocats d'Alger, Me Abdelmadjid Sellini, a critiqué le recours "abusif" à facebook de ses collègues. Il a affirmé, dans une lettre adressée aux avocats, son intention de prendre les mesures "nécessaires" contre ceux qui nuiraient à la profession "par leur comportement" sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI: Les imams appelés à exploiter les réseaux sociaux pour "véhiculer le discours de la mosquée"

Les avocats ailleurs dans le monde utilisent les réseaux sociaux pour des raisons diverses et sans le moindre problème. En France, Maître Eolas est devenu une star anonyme sur internet, s'illustrant par ses décryptages judiciaires et ses éclairages du point de vue du droit.

Twitter et Facebook ont beaucoup aidé la société civile et les avocats bénévoles cette semaine à travers les Etats Unis pour soutenir les immigrés affectés par le décret anti-immigration de Donald Trump. L'organisation, la communication et la collecte de fonds pour ce mouvement se sont faites essentiellement grâce aux réseaux sociaux.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.