Huffpost Tunisie mg

Baisse de la production et hausse des prix de la tomate et du poivron: Voici 5 plats que vous pouvez cuisiner sans ces deux ingrédients

Publication: Mis à jour:
POIVRON
Facebook "Les plats tunisiens"
Imprimer

Poivron et tomate, les ingrédients indispensables pour nos salades et plats tunisiens, connaissent une baisse de production et une hausse des prix, le kilo de poivron dépassant les 4 dinars dans certains endroits.

Selon Abdelmajid Zar, président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), manger du poivron n'est pas nécessaire: “Ne pas manger de salade tunisienne pendant un ou deux mois n’est pas la fin du monde !” s'est-il exprimé sur Nessma TV.

LIRE AUSSI: La Tunisie a importé près de 20 tonnes de tomates et de poivrons de la Libye affirme le ministre du Commerce Zied Laâdhari

Mais il faut le dire! Nos plats seraient si triste sans ces deux là.

De la "slata mechouia" (salade grillée), il ne resterait que l'oignon. La farce du "felfel me7chi" (poivrons farcis) ne serait que "Kefta".
Le Kafteji ne se distinguerait plus des autres sandwichs et la fameuse Chakchouka n'en serait plus vraiment une.

Il reste les tomates en conserve, mais les sauces ne seraient pas fraiches sans tomates et seraient si fades sans poivrons.

Il reste quand même quelques plats qui peuvent faire l'affaire entre temps. Ceci dit, veillez à ne pas tomber en panne d'Harissa:

Les fricassés pour rester "dans le Tunisien"

"Broudou" pour les plus "healthy"

"Madfouna" pour oublier

"Foul mdames" pour les apéros

"Ommek 7oureya" pour l'entrée

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des plats tunisiens faciles à faire
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction