Huffpost Algeria mg

L'Afrique compte près de 281 millions d'internautes

Publication: Mis à jour:
CONNECTING PEOPLE
Hoxton/Tom Merton via Getty Images
Imprimer

L'Afrique compte désormais près de 281 millions d'internautes, selon les derniers chiffres de l'Internet Live Stats, membre du projet Real Time Statistic.

Avec une population de plus d'un milliard de personnes, l'Afrique est le deuxième continent le plus peuplé au monde et un des plus connectés à internet. La navigation sur la toile augmente chaque année de façon exponentielle sur le continent.

Parmi les pays africains les plus connectés figurent les Seychelles (57,90%), l’Afrique du Sud (52%), et parmi les pays concentrant 80% des internautes africains, Live Stats cite le Nigeria, l'Afrique du Sud, le Kenya, l'Algérie, l'Egypte, le Soudan et l'Ouganda.

Le Nigeria compte près de 86 millions d'internautes aujourd’hui, ce qui équivaut à un taux de pénétration de plus de 46%.

Si tout le continent connaît une progression, en moyenne supérieure à 4 %, du taux d’accès à internet, les disparités entre les pays restent colossales et varient de 1 à 50.

En Somalie, Erythrée, et Burundi, internet n’est accessible que par moins de 2% de la population.

Si le taux d’accessibilité progresse sur l’ensemble du continent, le prix reste , lui, exorbitant dans certains pays. Les pays situés sur littoral, à proximité des câbles de fibre optique, ont un accès plus rapide à une connexion de fait moins chère, comme au Ghana, en Afrique du Sud où même en Somalie.

A l’inverse, les dix pays où internet coûte plus cher (2016), Tchad, Cameroun, Mali, Niger, lesotho, Guinée-Bissau, Burkina Faso, Bénin, Comores, Togo, selon ces nouvelles statistiques.

Selon Live Stats, avec les progrès réalisés en termes d’accessibilité, l’enjeu de la cybersécurité est désormais de préserver un parc informatique particulièrement vulnérable face aux cyberattaques.

Selon le rapport publié en 2016 par la compagnie européenne d'intelligence stratégique (CEIS), sur l'année 2013, la Côte d'Ivoire a enregistré des pertes évaluées à 26 milliards de francs CFA à cause de la cybercriminalité. Le Sénégal a quant à lui perdu près de 15 milliards de francs CFA la même année.

Selon de précédentes statistiques, en 2012, plus de 650 millions de personnes avaient un abonnement à un téléphone mobile en Afrique, ce qui représentait un chiffre plus élevé qu'aux Etats-Unis ou en Europe . Quelque 93 millions d'Africains avaient un abonnement à un téléphone mobile en Afrique, soit presque 10 % de la population du continent.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.