Funérailles publiques en hommage aux victimes algériennes et à la victime tunisienne de la fusillade de la mosquée au Québec

Publication: Mis à jour:
MOSQUE VIGIL
Christinne Muschi / Reuters
Imprimer

Des funérailles publiques en hommage à trois des victimes de la fusillade de la mosquée de Québec auront lieu jeudi à Montréal, a annoncé mercredi le maire de la ville, Denis Coderre.

Les funérailles auront lieu à Montréal afin que les corps des victimes soient rapatriés dans leur pays d'origine pour y être inhumés, a déclaré M. Coderre après une rencontre avec des représentants de la communauté musulmane.

Six Canadiens binationaux sont morts et huit personnes ont été blessées dans l'attentat perpétré dimanche soir dans une mosquée de Québec, l'une des pires fusillades du genre à survenir dans un pays occidental.

Deux des victimes qui auront des funérailles publiques, Hassane Abdelkrim et Khaled Belkacemi, étaient originaires d'Algérie, et le troisième, Aboubaker Thabti, de Tunisie.

Contrairement à Montréal, il n'y a pas de cimetière musulman dans la ville de Québec, ce qui force parfois les proches des victimes à faire des choix déchirants.

"La plupart des victimes désirent être enterrées ici mais le manque de cimetières fait obstacle malheureusement", a déclaré sur Radio-Canada Hadjira Belkacem, présidente de l'Association de la sépulture musulmane du Québec.

Les funérailles auront lieu dans un stade de hockey pouvant accueillir près de 5.000 personnes.

Mercredi matin, les autorités ont ouvert les portes de la mosquée aux caméras pour la première fois depuis la fusillade, révélant des taches de sang sur le sol et des impacts de balle sur les murs.

"On montre ces images pour que les gens qui veulent contribuer à la haine" s'arrêtent et voient "qu'il y a des vies derrière ça", a expliqué Mohamed Labidi, vice-président de la mosquée.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.