Attentat de Québec: Le roi présente ses condoléances à la famille d'Azzedine Soufiane

Publication: Mis à jour:
KING MOROCCO
King Mohammed VI of Morocco reviews a guard of honour at the National palace during his state visit to Ethiopia's capital Addis Ababa, November 19, 2016. REUTERS/Tiksa Negeri | Tiksa Negeri / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille d'Azzeddine Soufiane, le Marocain décédé dans l'attaque perpétrée dimanche soir au Centre culturel islamique de Québec (CCIC).

"Suite à l'attaque terroriste ignoble ayant visé des fidèles à la mosquée" du CCIC, le souverain a "adressé un message de condoléances et de compassion à la famille du citoyen marocain Azzeddine Soufiane, victime de cette agression odieuse, exprimant ses vives condoléances et sa sincère compassion et implorant le tout-puissant d’entourer le défunt de sa sainte miséricorde et d’accorder patience et réconfort à ses proches", indique un communiqué du cabinet royal.

Trois blessés marocains

Le roi mohammedVI a également adressé des messages aux trois citoyens marocains blessés lors de la fusillade.

Il s'agit de Said El Omari, Said Anjour et Mohamed Khobar à qui le roi a exprimé "ses sincères vœux de prompt rétablissement".

Le souverain marocain a par ailleurs envoyé un message de condoléances au Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

"C’est avec une vive émotion et une profonde consternation que j’ai appris la nouvelle de l’attaque terroriste (...) Je tiens également, au nom du peuple marocain et en mon nom personnel, à condamner avec la plus grande vigueur cet acte terroriste abject, qui a pris pour cible un lieu de culte d’un pays ami, symbole d’ouverture et de tolérance, et à vous assurer de toute notre solidarité et de notre soutien dans cette épreuve", relève le message.

La fusillade perpétrée dimanche soir au CCIC a fait six morts parmi les membres de la communauté musulmane de Québec. Le principal suspect de l'attentat, Alexandre Bissonnette, a été inculpé lundi soir de onze chefs d'accusation, ont indiqué plusieurs médias canadiens, citant les services de police.

Agé de 27 ans, le jeune étudiant à l'Université Laval, qui a comparu au palais de justice de Québec devant le juge chargé du dossier, fait face à six chefs d’accusation pour meurtres prémédités et à cinq autres pour tentatives de meurtre.

LIRE AUSSI: