Huffpost Algeria mg

Des exportateurs algériens de produits agricoles prospectent le Brésil

Publication: Mis à jour:
OLIVE OIL
olive tree branch dipped in bowl of olive oil | ConstantinosZ via Getty Images
Imprimer

Les entreprises algérienne sont de plus en plus nombreuses à jeter leur dévolu sur le Brésil pour exporter leurs produits. Après le groupe Cevital, deux autres sociétés évoluant dans le secteur agricole ont exprimé leur ambition et contacté l'ambassade de l'Algérie à Brasília pour trouver des importateurs locaux.

Selon l'agence de presse arabo-brésilienne, reliée à la Chambre du Commerce arabo-brésilienne, une entreprise algérienne basée à Oran envisage d'exporter plusieurs de ses produits agroalimentaires vers ce pays.

Il s'agit de Mertrav, situé à Bir El Djir, qui propose aux importateurs brésiliens des dates, de huile d'olive, du couscous, du poivre et plusieurs autres légumes.

Cette société exporte déjà des pommes de terres en Tunisie et au Moyen-Orient.

La seconde entreprise citée par Chafik Kellala, premier secrétaire à l'ambassade d'Algérie est "Trésor de la Kahina", basée à Khenchela, qui mise particulièrement sur son huile d'olive pour pénétrer le marché brésilien.

Le même responsable, relayé par la même agence de presse, a ainsi appelé les importateurs brésiliens intéressés par ces produits à contacter les deux sociétés algériennes. L'une des deux entreprises algériennes est déjà en négociation avec un importateur basé à Curitiba, dans l'État du Paraná (sud), rajoute la même source.

Le Brésil, 9e fournisseur de l'Algérie selon les Douanes algériennes, a importé plus de 1.62 milliard de dollars en produits locaux en 2016. Une facture en hausse de 10% par rapport à 2015, fait savoir cette Chambre de commerce, mais loin derrière les les 3.0734 milliards de dollars enregistrés en 2013.

Les exportations brésiliennes vers l'Algérie ont toutefois totalisé 1,063 milliard de dollars. Les Algériens tiennent ce léger excédant de leurs échanges pétroliers avec le pays sud-américain.

En 2016, le groupe agro-alimentaire algérien Cevital signait lui et le géant minier brésilien Vale un protocole d'intention avec l'Etat Par ápour la construction d'un complexe sidérurgique dans la ville de Maraba

LIRE AUSSI: Cevital signe un accord d'intention avec l'état brésilien Pará pour la construction d'un complexe sidérurgique

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.