Ahlam Mostaghanemi lance une campagne de solidarité avec les réfugiés syriens d'Ezzaatari

Publication: Mis à jour:
AHLEM MOSTGAGHANEMI EZZATARI
Bwabtek.com
Imprimer

La romancière algérienne Ahlem Mostaghanemi a lancé en sa qualité d'ambassadrice de l'Unesco pour la paix son projet de solidarité avec les réfugiés syriens regroupés au camps Ezzaatari en Jordanie, avec pour slogan "nos cœurs vous réchauffent en hiver".

Ahlem Mostaghanemi s'est rendue en marge de sa participation à la 9e conférence de la Croix rouge internationale et du Croissant rouge international au camps des réfugiés Ezzaatari, un des plus grands camps de réfugiés au monde (100.000 réfugiés) où elle a distribué des vêtements d'hiver, des couvertures et des ustensiles de cuisine.

L'écrivaine algérienne a précisé, dans une déclaration à l'APS à Amman, que ce projet humanitaire "elle en rêve depuis des années, étant très sensible aux souffrances des réfugiés syriens notamment en cette période de froid".

La romancière a fait part de son désir de visiter les camps des réfugiés irakiens en Turquie et de se rendre à Burma pour s'enquérir de la situation de la minorité musulmane à Myanmar.

Elle a souligné que les conditions d'accueil dans le camps d'Ezzaatari "sont relativement meilleures" par rapport aux autres camps notamment en matière de prestations sanitaires et de confort.

Ahlem Mostaghanemi a également assisté à l'ouverture de l'exposition humanitaire organisée par les associations arabes du Croissant rouge et de la Croix rouge sur ses actions au profit des réfugiés et des catégories vulnérables depuis le début de son parcours en tant qu'ambassadrice de la paix".

La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a affirmé lors de la cérémonie d'installation de la romancière algérienne que cette nomination "se veut une reconnaissance des actions de Mostaghanemi en faveur des causes justes et de l'enseignement des jeunes victimes des conflits à travers ses écrits et son dévouement pour la réalisation des idéaux et des objectifs de l'organisation".

La directrice générale de l'Unesco a rappelé l'importance de l'apport de la langue arabe à la culture universelle, affirmant que la romancière algérienne qui est la première écrivaine arabe investie de cette mission "consacre l'importance de cette langue et la nécessité de préserver la diversité culturelle, la dignité humaine et la tolérance".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.