Huffpost Maroc mg

Décryptage: Comment le Maroc est revenu dans l'Union Africaine

Publication: Mis à jour:
SENEGAL
Twitter
Imprimer

Lobbying – le Royaume du Maroc vient de rejoindre l’Union africaine, suite à un vote des chefs d’Etats présents au sommet de l’organisation panafricaine qui vient de s’achever il y a quelques minutes à Addis-Abeba, selon plusieurs sources concordantes présentes sur place. Une « large majorité » des chefs d’Etats africains a ainsi donné une suite favorable à la requête du Royaume Chérifien introduite il y a six mois lors du sommet précédent qui s’est tenu à Kigali (Rwanda). Ce vote est intervenu après une séance vraisemblablement tendue selon les commentaires récoltés sur les réseaux sociaux et les observateurs présents dans la capitale éthiopienne. Lors de cette dernière, les adversaires à l’entrée du Maroc au sein de l’organisation panafricaine, dont notamment l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et l’Algérie, on tenté par tous les moyens de retarder l’arrivée du Maroc dans l’organisation, mettant en avant un rapport juridique contesté, et avançant des arguments techniques qui n’ont finalement pas été retenus par la conférence des chefs d’Etats présidée par Alpha Condé. Bien que la séance se soit déroulée à huis clos, plusieurs observateurs présents sur place ont confirmé la nature extrêmement tendue des échanges


« La Démocratie est la démocratie, mais la majorité n’a pas toujours raison » (Afrique du sud)

Les correspondants de l’hebdomadaire marocain Tel Quel, présents sur place, ont fait ainsi état sur Twitter d’un commentaire attribué à l’Afrique du Sud, selon lequel cette dernière aurait affirmé son refus de voir s’appliquer les règles démocratiques de l’organisation qui stipulent que le simple vote d’une majorité des Etats suffit à accueillir un nouveau membre, mettant en avant un principe baroque selon lequel la « Majorité n’a pas toujours raison »...
Las, ces manoeuvres dilatoires de dernières minute n’auront vraisemblablement pas suffit à entraver l’entrée du Maroc au sein de l’Union Africaine qui est désormais un fat acquis.

Vendredi soir, le chef de l’Etat Marocain, le roi Mohammed VI, s’est rendu dans la capitale Ethiopienne, entamant une série de relations bilatérales avec ses homologues du continent. Le point d’orgue de ces consultations a été une réception organisée dimanche soir par le souverain chérifien, à laquelle ont assisté une quinzaine de chefs d’Etats du continent, ainsi que le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Gutteres et Mahmoud Abbas, Président de l’autorité palestinienne. Cette réception a été reçue comme une démonstration de force de la capacité du Maroc à mobiliser les chefs d’Etats africains mais également des relais internationaux de premier plan pour acter son retour au sein de l’organisation panafricaine.

LIRE AUSSI: