Seulement un tiers des unités industrielles d'Alger sont dotées de stations d'épuration

Publication: Mis à jour:
DIRTWATER
DR
Imprimer

Seulement un tiers des unités industrielles activant dans la wilaya d'Alger sont dotées de stations d'épuration des eaux usées, a indiqué samedi 29 janvier 2017 le directeur de l'Industrie et des mines d'Alger, Hammou Benabdellah, cité par l'APS.

La commission sectorielle en charge de la lutte contre la pollution industrielle, installée en mars 2014, a effectué à ce jour 926 sorties sur le terrain et recensé 51 unités industrielles dotées de stations d'épuration des eaux usées sur un total de 156 activant dans la wilaya d'Alger, a indiqué à l'APS M. Benabdellah.

Il a été rencensé en outre 719 entreprises industrielles "non polluantes" alors que 83 autres se sont engagées à installer leurs stations d'épuration. 6 sont ainsi en cours de réalisation tandis que 15 autres sont en cours d'étude, a-t-il précis.

Au 31 décembre dernier, 93 entreprises polluantes ont été destinataires d'une première mises en demeure et 08 autres d'une deuxième mise en demeure pour accélérer la mise en place de stations d'épuration le long de Oued El Harrach (Alger), a ajouté M. Benabdellah.

Il a indiqué, en outre, que toutes les entreprises polluantes au niveau de la zone industrielle de Rouïba et Réghaïa se sont engagées à réaliser leur stations d'épuration.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.